Articles

Victimes d'attentat : les clés de la sauvegarde

Depuis la loi de modernisation de la sécurité civile de 2004, les communes ont la responsabilité de la sauvegarde de leurs populations. Si certains risques sont prévisibles, certaines menaces comme l'attentat sont plus difficiles à anticiper. Le Général Vernoux livre ici les bonnes pratiques pour que les communes se préparent à faire face à la menace terroriste.

Le général Vernoux est l'auteur de l'ouvrage "Conduire les opérations communales de sauvegarde".
Crédit photo : Secours Mag

Par la loi de 2004, toute commune soumise à un PPRN (Plan de prévention des risques naturels) ou un PPRT (Plan de prévention des risques technologiques) doit se doter d’un dispositif communal de sauvegarde pour participer, dans la limite de ses compétences, à la prévention des catastrophes, afin de protéger la population et les biens, porter assistance aux sinistrés en complément des services régaliens principalement en charge des victimes ; puis en post urgence pour rétablir le plus rapidement possible une vie normale et assister les habitants dans leurs démarches administratives tout en organisant la solidarité locale. Toutes les communes sont invitées à se préparer de la sorte.

Je ne me prépare pas, je gémis…

Article réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés. Vous pouvez cependant le lire pour 2€ sans vous abonner.

S'abonner S'identifier