Articles

Au delà du référentiel #47 : Syndrome de suspension - Vertical et vital

Incorporé au nouveau référentiel national Premiers secours en équipe (PSE), le syndrome de suspension reste peu connu des pratiquants de sports à risques et des secouristes. Constituant une véritable urgence médicale, il peut évoluer rapidement et engager à très court terme le pronostic vital de la victime, suspendue et immobile en position verticale.


Le syndrome de suspension, ou improprement dénommé « syndrome du harnais », « syndrome du baudrier », ou de façon plus anecdotique « mort du sauveteur », est décrit depuis 1972. Il survient généralement dans deux types de situations :

  • lors d’une activité de loisir comme l’escalade, l’alpinisme, le canyoning, le parachutisme ou en spéléologie ;
  • en milieu professionnel, notamment chez les travailleurs acrobatiques en grande hauteur ou chez les sauveteurs en montagne ou en milieu périlleux. Sa prévalence en milieu professionnel est faible notamment grâce à l’information et la prévention qui sont réalisées, via les « 10 commandements du cordiste ». En revanche, en pratique de loisir, celle-ci est inconnue en raison…
Article réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés. Vous pouvez cependant le lire pour 2€ sans vous abonner.

S'abonner S'identifier