Articles

Au delà du référentiel #51 : Oxygène, quelle administration par les secours ?

Gaz incolore, inodore et peu soluble dans l’eau, l’oxygène est constitué de deux atomes d’O2. L’air que nous respirons contient 21 % d’O2. La pression partielle d’O2 dans l’air inspiré (PiO2) est de 0,21 bar. La fraction inspirée FIO2 est de 21 % et elle diminue avec l’altitude.

N’utiliser le BAVU que pour les insufflations et non pour l’inhalation.
Crédit photo : Nicolas Lefebvre - Secours Mag

L’oxygénothérapie consiste à enrichir en O2 l’air inhalé, donc d’augmenter la FiO2 de 21 à 100 % si on inhale de l’oxygène pur. L’oxygénothérapie est un traitement symptomatique dont le but est de corriger le manque d’oxygène dans le sang lors d’affections aiguës ou chroniques.

 

Les mécanismes du transport

La respiration a pour but de fournir aux cellules de l’organisme l’O2 dont elles ont besoin et d’évacuer le dioxyde de carbone produit au cours de leur activité. L’O2 contenu dans l’air pénètre dans l’organisme par les voies aériennes supérieures (fosse nasale, cavité buccale, pharynx et larynx) puis chemine dans la trachée, les bronches, les bronchioles…

Article réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés. Vous pouvez cependant le lire pour 2€ sans vous abonner.

S'abonner S'identifier