Articles

Aux Ovalies 2017, les secours ont mouillé le maillot

Les 5 et 6 mai derniers se sont tenus les Ovalies 2017 à Beauvais (60). Ce tournoi sportif inter-universitaire de rugby génère inévitablement des blessures qui ont notamment été prises en charge par des secouristes de la Protection civile de l'Oise.

Dégagement d'une victime à partir du quad
Crédit photo : (C) Protection civile de l'Oise

Un parrain d'exception en la personne de Sébastien Chabal. Et des rugbymen prêts à en découdre. Toutes les conditions étaient réunies pour faire des Ovalies 2017 un véritable évènement et un grand lieu de rassemblement rythmé par des tournois de rugby palpitants. Organisé par des élèves de quatrième année de l’école UniLaSalle de Beauvais, ce tournoi sportif inter-universitaire mobilise beaucoup de volontaires de l’école qui aident lors de cette manifestation. Parmi eux, des élèves ont notamment formé une antenne secouriste (PLS, Protec LaSalle Student), et sont soutenus dans leur démarche par des membres de la protection civile de l’Oise. Répartis sur une surface de 100 m2, plus de 100 secouristes au total apportent une aide physique et psychologique aux blessés. 

 

Le quad, un nouveau moyen de transport

Les ovalies c’est deux jours et deux nuits d'activités : les équipes secouristes doivent donc être régulièrement renouvelées. Entre le jour et la nuit, les soins sont très différents mais le but est le même : aider la victime. La protection civile est le premier intermédiaire entre le joueur et l’hôpital : en cas d’urgence, deux Véhicules de premiers secours (VPS) sont disponibles pour conduire la victime au centre hospitalier de la ville de Beauvais qui peut prendre en charge les cas les plus graves. Cette 23e édition des Ovalies aura été marquée par l'arrivée d'un nouveau moyen de transport : un quad. Financé par les Ovalies 2016, il permet en cas d’urgence sur un terrain d'intervenir rapidement et surtout de transporter une victime jusqu’au poste de secours où elle pourra être examinée par un médecin qui pourra prendre en charge sa douleur.

Quand les blessés peuvent marcher, ils sont orientés par l’accueil administratif qui consigne leurs noms et leurs types de blessures. La tente « médecin » est le lieu des cas les plus graves, tandis qu’une autre tente gérée par les secouristes accueillent les autres blessés. Le Poste de commandement opérationnel (PCO) gère lui les appels radios émis par les binômes présents sur le terrain afin de pouvoir coordonner toutes les actions. Une organisation qui aura contribué à la prise en charge optimale des blessés sur le terrain, comme tient à le souligner Romain Mercier, chef du dispositif de jour de la protection civile. "C’est une très belle manifestation qui réclame une grande implication et qui, chaque année, est améliorée par les organisateurs. La prévention des risques de blessures des joueurs est de plus en plus renforcée."

Match rugby Ovalies 2017