Articles

BIEN VU pour la Sécurité routière

Avec le passage à l’heure d’hiver et la baisse de luminosité, le nombre d’accidents de la route, engageant notamment des piétons, augmente sensiblement. Pour lutter contre cette hausse d’accidentologie, la Sécurité routière lance sa deuxième édition de la campagne de prévention « Bien vu Ensemble »


+ 47 %. C’est la hausse enregistrée d’accidents corporels en fin de journée sur la route (tranche 17h-19h) au moment du passage à l’heure d’hiver. Si cette tradition a du bon, dans la mesure où elle offre aux français une heure de sommeil en plus, elle a aussi  des conséquences plus funestes, contre lesquelles la Sécurité routière - associée à Nelson Montfort, la Fédération nationale des syndicats d'agents généraux d'assurance (Agéa) et France Bleu - souhaite lutter.

En effet, chaque mois de novembre voit son accidentologie augmenter de 5,9 % par rapport au mois d’octobre qui le précède. Cela est dû au fait que la nuit tombe plus tôt, au moment des sorties de classes et des trajets travail-domicile, entraînant une baisse importante de la visibilité à des heures où les usagers de la route sont nombreux.

La campagne « BIEN VU ensemble » a ainsi pour objectif d’informer l’ensemble des usagers de la route, piétons comme conducteurs, aux bons comportements à adopter. Les victimes étant pour la plupart des piétons, la Sécurité routière recommande tout d’abord le port de vêtements clairs ou équipés de bandes rétroréfléchissantes.

De mi-octobre à mi-novembre, une trentaine de préfectures iront à la rencontre de la population dans le cadre de cette campagne de prévention, afin d’informer et de sensibiliser les piétons. Quelques 60 000 kits de visibilité seront distribués, dans lesquels on trouvera un gilet jaune, un sac à dos jaune à bandes rétroréfléchissantes et un bracelet assorti. Comme le disait Karl Lagerfeld dans une campagne de sensibilisation de la Sécurité routière il y a quelques années : « C’est jaune, c’est moche, ça ne va avec rien, mais ça peut sauver une vie… »

60 000 kits de visibilité seront distribués

 

 

 

 

 

 

 

 

     60 000 kits de visibilité seront distribués  - (c) DR