Articles

Chef d'équipe #47 : Plan ORSEC-NOVI, quelle place pour les AASC ?

Premiers auxiliaires des pouvoirs publics dans l’organisation et la réponse de sécurité civile en France, les associations agréées de sécurité civile (AASC) ont toute leur place dans le cadre du déclenchement d’un plan ORSEC-NOVI (Organisation de la réponse de sécurité civile annexe nombreuses victimes) ou plan rouge Alpha (à Paris et petite couronne sur le secteur BSPP). Quels rôles peuvent-elles jouer ? Comment vont-elles s’insérer dans un dispositif interservices rodé, et pour quelles plus-values ?

Pour les AASC, les conventions constituent le lien d’une collaboration interservices efficace qui fait la différence en cas de crise.
Crédit photo : Sylvain Ley - Secours Mag

Fortes d’une véritable culture de sécurité civile partagée avec les grands services publics de secours et de sécurité, et bien implantées sur la majeure partie du territoire, les AASC bénéficient d’un maillage et d’un réseau capable de faire face aux conséquences immédiates d’une catastrophe ou d’un attentat. Et notamment lorsque les premiers intervenants doivent prendre en charge un nombre de victimes très supérieur à leurs ressources disponibles à l’instant T+30 minutes de l’événement. Les AASC constituent une véritable réserve opérationnelle qui peut s’avérer très efficace dans la continuité, aux côtés et sous l’autorité des secours institutionnels. Disposant de secouristes formés agissant dans une structure organisée (cadres opérationnels, chefs d'équipe,…

Article réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés. Vous pouvez cependant le lire pour 2€ sans vous abonner.

S'abonner S'identifier