Articles

Chef d'équipe #53 : Gérer le turn-over des bénévoles au sein des AASC

Situation de plus en plus récurrente au sein des Associations agréées de sécurité civile (AASC), les départs spontanés des bénévoles intervenant de plus en plus tôt, et souvent peu de temps après avoir été formés, constituent un vrai problème au sein des structures dont plus de 90 % des effectifs reposent sur du bénévolat pur.

Pour que le bénévole ait envie de s'investir, il doit se sentir utile dans la voie secouriste pure mais aussi dans la logistique, l'accueil, le soutien...
Crédit photo : Nicolas Lefebvre

Texte par Pierre Ducros

 

Le turn-over est une réalité frustrante et décourageante pour les dirigeants des AASC, et épuise aussi les acteurs encadrants, équipiers et formateurs qui sans cesse doivent chercher de nouveaux bénévoles, les former et les fidéliser. Cette situation complexe s’explique par plusieurs raisons extrinsèques relevant d’une conjoncture sociétale faisant du bénévole lambda un consommateur allant faire du secourisme comme il irait jouer au football les fins de semaines. Fort heureusement, beaucoup de secouristes bénévoles des AASC œuvrent avec conviction et par passion, mais ils sont de plus en plus rares. Dans un contexte aussi contraint, comment contrecarrer le phénomène de turn-over ?

 

Communiquer

Pour…

Article réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés. Vous pouvez cependant le lire pour 2€ sans vous abonner.

S'abonner S'identifier