Articles

Dans les coulisses #45 : alpinisme et secours au programme

Depuis 30 ans, les gendarmes amenés à travailler en montagne aiguisent leurs crampons au sein d’une école qui fait autorité : le centre de formation de ski et d’alpinisme de la gendarmerie (CNISAG). Il dispense une formation initiale comme continue, notamment pour les personnels des Pelotons de gendarmerie de haute montagne (PGHM).


Texte : Nicolas Beaumont

 

Les anciens du PGHM vous le diront : « le recrutement des gendarmes, à l’époque, se faisait essentiellement parmi les montagnards. Quant à la formation, elle était assurée au sein même des unités », rappelle Henri Cazemajor, entré au PGHM de Chamonix en 1971. La formation des montagnards du cadre général se faisait, quant à elle, à l’Ecole militaire de haute montagne (EMHM). C’est la perspective des Jeux olympiques d’hiver de 1992 à Albertville qui déclenche la création d’un centre de formation montagne de la gendarmerie en 1988. Et ce afin de répondre spécifiquement au cadre d’emploi des gendarmes, notamment celui du secours en montagne ou des missions…

Article réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés. Vous pouvez cependant le lire pour 2€ sans vous abonner.

S'abonner S'identifier