Articles

Don d’organes : une quête vitale

Jeudi 22 juin : c’est la journée nationale de réflexion sur le don d'organes et la greffe et de reconnaissance aux donneurs. L’occasion de revenir sur les enjeux de cette cause qui, pour une vie perdue, peut en sauver une autre.


« La science fait des progrès chaque jour et il devient de plus en plus évident de réaliser des greffes », entonne Didier Geneste, correspondant en Ile-de-France de l’Association française des familles pour le don d’organes (lire encadré). Face à cette évidence se confronte cependant une réalité dommageable : la demande reste beaucoup plus importante que l’offre. Avec quelques 20 000 personnes en attente de greffe chaque année, seules à peine plus de 5 000 opérations sont réalisées. Un chiffre qui montre bien la nécessité de faire connaître cette cause primordiale.

 

Ce que dit la loi

La loi française repose sur le principe du consentement présumé, à savoir que « chacun d’entre nous est considéré comme favorable au don de ses organes après sa mort, à moins de…

Article réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés. Vous pouvez cependant le lire pour 2€ sans vous abonner.

S'abonner S'identifier