Articles

Dossier #49 : Secouriste militant ou militant secouriste ?

Si l’avènement médiatique des street medics est concomitant au récent mouvement des Gilets jaunes, leur apparition en France remonte à plusieurs années en arrière. Autodidactes, ils s’organisent comme ils le peuvent pour porter secours aux blessés, généralement victimes des heurts avec la police, et souvent au risque de leur propre intégrité physique.

Crédit photo : Sylvain Ley - Secours Mag

Texte et photos de Sylvain Ley

 

Un petit groupe se forme à l’écart de la foule. Ce sont, à première vue, des manifestants comme les autres. Ils se saluent tout en jetant des regards furtifs à droite et à gauche. « On se méfie de la BAC (Brigade anti-criminalité, ndlr), confie Fred. Il arrive souvent que l’on se fasse confisquer notre matériel avant la manif’. » Fred est, à l’instar de la dizaine de personnes réunies, street medic. Mais à cet instant, rien ou presque ne permet de le savoir. « J’attends de voir quelle forme va prendre la manifestation pour m’identifier. » A Nantes, ce samedi 19 janvier 2019, c’est l’acte X des Gilets jaunes. Et comme chaque samedi…

Article réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés. Vous pouvez cependant le lire pour 2€ sans vous abonner.

S'abonner S'identifier