Articles

Dossier #54 : DAE, un nouveau patch législatif

Les années 2018 et 2019 ont été riches sur le plan législatif : obligation d’équiper les ERP (établissements recevant du public) en défibrillateurs, définition de responsabilités, création d’une base de données nationale... La loi trace désormais le chemin vers l’amélioration du taux de survie en France suite à un arrêt cardiaque. Ce début d’année 2020 nous fait donc entrer dans une nouvelle ère. Une victoire ? En partie... Car la loi ne fait pas tout. Des inquiétudes subsistent encore quant à certaines problématiques qui ne semblent pas encore résolues ou auxquelles les solutions apportées restent floues.

Les DAE ont fleuri en France mais le taux de survie sans séquelles plafonne toujours à quelques pourcents (de 4 à 8 %)
Crédit photo : Schiller

Sylvain Ley

 

État des lieux : les DAE d'hier à aujourd'hui

Le chemin a été long entre la liberté octroyée à chaque citoyen d'utiliser un DAE et l’aboutissement d’un système efficace lui permettant vraiment de le faire. Si nombre de voyants sur ce sujet sont passés au vert, certains clignotent encore en rouge.

 

Nous sommes en 2007. Le 4 mai exactement. Un vendredi comme un autre pour la plupart des gens. Ce jour marque pourtant une avancée historique dans la prise en charge des arrêts cardiaques. Un décret (n° 2007-705) autorise l’utilisation des…

Article réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés. Vous pouvez cependant le lire pour 2€ sans vous abonner.

S'abonner S'identifier