Articles

Etudes #50 : Une histoire d’aimant… aimant, Transfusion en pré-hospitalier

Les informations contenues dans ce cahier font état de travaux scientifiques en cours et sont communiqués à titre purement informatif. Ils ne constituent en aucun cas des recommandations à suivre.


Ces études ont été synthétisées par le Dr Sabine Lemoine

 

Une histoire d’aimant… aimant

Le nombre d’ingestion accidentelle d’aimants magnets par les enfants est un problème de santé publique du fait des conséquences en termes de lésions digestives induites et de décès. Aux Etats-Unis, le taux de consultations aux urgences pour ingestion de magnets est passé de 0.4/100 000 à 3.75/100 000 habitants de 2002 à 2011.1 Les auteurs rapportent que l’ingestion d’un corps étranger (CE) (piles, boutons, objets pointus, magnets) est souvent accidentelle pour les enfants de moins de 6 ans.2 En revanche, pour les adolescents ou les enfants…

Article réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés. Vous pouvez cependant le lire pour 2€ sans vous abonner.

S'abonner S'identifier