Articles

Focus #52 : Mort subite et défibrillateurs, quelles avancées dans la prise en charge ?

Différents textes, loi ou décrets, concernant les défibrillateurs automatisés externes (DAE) ont été publiés en 2018. Quelles seront les incidences pour les acteurs du secours et d’urgence ? Cela modifiera-t-il la prise en charge ? Eclairage.

A terme, tous les ERP devront être équipés de DAE.
Crédit photo : Zoll

 

Texte du Dr Bruno Thomas Lamotte 

 

Le rôle du ou des témoins est primordial. Alerter, masser, défibriller restent plus que jamais d’actualité, et il faut souligner la volonté des pouvoirs publics dont l’objectif est de former 80 % de la population aux « gestes qui sauvent » au cours des cinq prochaines années. Dans cette optique, il faut former le plus grand nombre et leur transmettre les bons réflexes : reconnaître l’arrêt cardiaque (la personne ne répond pas, ne respire pas ou anormalement), prévenir les services d’urgence (appeler le 15 ou le 18 et dans les entreprises le service sécurité de l’établissement), commencer sans attendre…

Article réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés. Vous pouvez cependant le lire pour 2€ sans vous abonner.

S'abonner S'identifier