Articles

Focus #54 : Programme Secours Expo 2020

Pour cette 6e édition, l'équipe d'organisation et les experts du salon ont mis sur pied un nouveau concept mettant à l'honneur le cycle de l'urgence : prévention, préparation, urgence, post-urgence. Conférences média, forums des corporations, pôles d'expertises... les nouveautés démultiplient les temps forts !

Crédit photo : Secours Expo

 Forums des corporations

2 à 4 heures

Grande nouveauté 2020, Secours Expo propose ces temps dédiés aux différents professionnels de l’urgence : conçus et animés par les corporations elles-mêmes ! L’occasion d’y retrouver des actualités et d’échanger avec les représentants des corporations : psychologues, ARM, infirmiers, préventeurs, ambulanciers, 3SM, médecins urgentistes, secouristes, professionnels de l’incendie et de la solidarité...

 

 Workshops

Durée : 45 minutes

Événements incontournables de Secours Expo, les Workshops reviennent en force cette année. Les conférenciers les plus spécialisés vous proposent des expertises techniques pointues.

 

 Formations professionnelles

Durée : 2 heures. Prix : 36 euros TTC / session

Comme tous les ans, Secours Expo est aussi l'occasion de vous former et d'étendre vos compétences. Toutes les formations sont réalisées en petits groupes par les plus grands experts.

 

 Conférences médias

Durée : 45 minutes

La rédaction de Secours Mag vous propose une série de conférences sur la thématique du "chaînon manquant" dans l'urgence, tous les jours à 14 heures. Retrouvez également quotidiennement les traditionnels Grands témoins et les dernières recommandations scientifiques internationales !

 

Démonstrations pratiques et ateliers

Durée : 45 minutes

Programme en cours de définition

 

Le Portugal, délégation à l'honneur

Soucieuse d'apporter une vision du secours, des soins d'urgence et de la prévention des risques qui dépasse les frontières franco-françaises, l’organisation du salon Secours expo met chaque année une délégation étrangère à l’honneur. 2020 sera ainsi l’année du portugal !

 

En cette année 2020, la délégation étrangère à l'honneur sera le Portugal.

 

L'autorité nationale de la protection civile et de l'urgence portugaise (ANEPC) est l'entité étatique responsable de l’organisation, la coordination et l’exécution des politiques de protection civile, à savoir la prévention et la réponse aux accidents et désastres majeurs, la protection et l’aide apportées à la population. L'ANEPC supervise aussi l'activité des pompiers et assure la coordination entre les agents de protection civile et l'organisation des efforts civils pour assister les militaires en cas de crise ou de guerre (plan d'urgence civile).

À l'internationale, l'ANEPC est responsable de la promotion de la coopération dans le domaine de la protection civile au niveau bilatéral (plusieurs accords signés avec la France, l'Espagne, le Maroc, la Tunisie, l'Algérie, la Russie, le Cap-Vert et le Mozambique) et au niveau multilatéral, principalement à travers sa participation active dans le mécanisme de protection civile de l'Union européenne. 

Retrouvez la délégation portugaise tout au long du salon et n'hésitez pas à aller à leur rencontre !

 

 

Le programme

Consultez le programme complet sur secours-expo.com

 

Jeudi 19 mars

 Forums des corporations

Forum Psychologie, organisé par l'AEPSP (9h30-13h30)

Depuis la vague d'attentats qui touche le monde depuis 2015, et particulièrement la France, tous les acteurs des services d secours, de soins et d’intervention se posent la question de la gestion des blessures mentales occasionnées par le stress massif et brutal spécifique aux événements traumatiques.

Sur la base des recherches scientifiques et des expériences accumulées par les experts dans le domaine, ce forum organisé par l’Association européenne de psychologie sapeur-pompier (AEPSP) posera trois questions :

  1. En l’état des connaissances actuelles, comment accompagner au mieux les victimes ?
  2. Comment détecter et traiter la blessure mentale opérationnelle des primo-intervenants ?
  3. Peut-il exister des convergences et des collaborations interservices maximisant l’efficacité des dispositifs de prise en charge ?

Ce forum s’adresse aux psychologues, médecins, psychiatres, infirmiers, et intervenants spécialisés des CUMP, des hôpitaux et IML, des praticiens libéraux, des sapeurs-pompiers, de la police et de la gendarmerie, de l’armée, du réseau France Victimes et psychologues des associations référencées.

 

 

Forum ARM, organisé par l'UNARM (14h-18h)

Le forum ARM abordera plusieurs thématiques :

Formation des Assistants de Régulation Médicale

  1. Présentation du dispositif de formation, Madame Catherine David (Cadre de santé CFARM IDF)
  2. Présentation du dispositif de certification, Monsieur Christophe Houze (Directeur du CFARM IDF)
  3. Présentation Promotion 1 « Lareng », Madame Maria Amélia Rodrigues et Monsieur Luc Picherit (Cadres formateurs CFARM IDF) accompagnés par deux élèves de la promotion.

Hétérogénéité des pratiques : Règlement intérieur = écoute médicale permanent vs régulation systématique

Aspects médico-légaux de la régulation, judiciarisation des affaires

  1. Déroulement de l'ouverture d'une procédure (Unarm, OPJ, Procureur de la République, Avocat)
  2. Détails des pièces saisies, des sources étudiées par l’enquêteur (Unarm, OPJ, Avocat)
  3. Principe de la garde à vue (OPJ, Avocat)
  4. Protection des agents (Unarm, Service juridique DRH, Avocat)
  5. Réponses judiciaires et sanctions (Procureur de la République)

 

 Workshops

Enquête SST (12h-12h45) Philippe Claudel, responsable SST à l'INRS

Avec plus d'un million de personnes formées et recyclées chaque année, quel est l'impact de la formation de Sauveteur Secouriste du Travail dans les entreprises à l’égard de la prévention et des premiers secours ? Qui sont les formateurs qui animent les sessions et les salariés qui y participent ? Comment agissent-ils ? Découvrez les résultats de l’enquête réalisée en 2019 auprès de SST, de formateurs d’organismes de formation et d’entreprises, mais également de dirigeants de différents secteurs d’activité.

 

TechForRescue : quand les nouvelles technologies et la révolution numérique se mettent au service du secours (14h-14h45) Thibaut Reffay, président d'Atraksis

  • La révolution numérique a profondément changé notre rapport au temps, notre rapport à l'information, plus généralement nos modes de vie. Nous, les acteurs du secours, devons tirer le meilleur parti de cette révolution.
  • En parallèle, un mouvement se développe : le Tech for Good. Nous pensons que l’univers du secours doit lui aussi devenir un « terrain de jeux » du Tech for Good. Nous souhaitons favoriser les synergies entre nos organisations et ce mouvement.
  • La Tech peut permettre de mieux servir les usagers des services de secours et faciliter leurs actions. Des synergies riches peuvent se créer en lançant une dynamique "Tech et Secours". #TechForRescue, lancée en mai dernier à StationF par l’association Atraksis.

 

Prise en charge du patient polytraumatisé (16h-16h45) Dr Eric Revue, SAU SMUR Lariboisière APHP et Nicolas Varenne, MeduSIMS

L'objectif du workshop sera de présenter les grands principes de la prise en charge préhospitalière et hospitalière du polytraumatisé dans le monde, puis de proposer une mise en situation des participants sur le modèle de simulation virtuelle (« serious games ») sur des scenarii réalistes (une ou plusieurs victimes) réalisés par des équipes de SAMU, SMUR, Urgences, Pompiers. Un débriefing des participants permettra de discuter des axes d’amélioration.

 

 Working well together : a multi-disciplinary approach to debriefing and peer support (16h-16h45) Ottawa Paramedic, Fire and Police Services

When an accident involving a passenger bus occurred in Ottawa Canada, local EMS, Fire and Police departments attended the crash site. Because of the nature of the incident and the required debriefing and follow-up, all three agencies worked together to develop a multidisciplinary approach to peer support and resource sharing. Learn from representatives of each agency how to create and sustain a similar reactive and proactive peer support model within your city and region.

 

Conduite à tenir face à une anaphylaxie, rôle des premiers intervenants (17h-17h45) Dr Yannick Gottwalles, chef du pôle des Urgences Pasteur, Hôpitaux Civils de Colmar

Avec une incidence en constante augmentation, l'anaphylaxie présente deux pics à facteur déclenchant et évolution différents : agent causal alimentaire chez l’enfant induisant une détresse respiratoire, piqûre d’hyménoptère avec choc hémodynamique chez l’adulte. Le diagnostic est clinique avant tout. L’évolution étant imprévisible et pouvant se solder par un arrêt cardiaque, la précocité de mise en place des traitements est essentielle et reste de la compétence du premier intervenant

 

Plateforme 112 : où sont les vrais enjeux ? (17h-17h45) Dr Patrick Hertgen, vice-président de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF)

Comment réunir sécurité et secours dans un mêmem lieu et dans un contexte où l'interconnexion informatique a montré ses limites ? Comment progresser encore en matière d'interopérabilité ?

 

 

 

 Formations professionnelles

Le professionnel de santé plongé dans les 15 premières minutes post-attentat (9h30-11h30) Médecin en chef Hugues Lefort, Service des urgences de l'hôpital d'instruction des armées Legouest

La menace terroriste est polymorphe, imprévue. En dehors de son cadre professionnel, le soignant primo-intervenant doit être en mesure d’évaluer la situation pour alerter et agir de façon adaptée. 

Objectifs de la formation :

  • les réactions attendues
  • l’évaluation initiale
  • le bilan d’ambiance
  • les gestes et réflexes qui sauvent
  • la catégorisation et le triage médical
  • la coordination de l’arrivée des renforts alors que l’on n’a aucun matériel professionnel sous la main.

 

Triage en contexte de nombreuses victimes : principes et mise en oeuvre (9h30-11h30) Dr Luc Ronchi, Société française de médecine de catastrophe

Retour sur le concept de triage et sa mise en oeuvre (méthode S.T.A.R.T.)

L'objectif de cette formation est de mettre les participants en situation au moyen d'un exercice de simulation

 

Damage control : principes et mise en oeuvre (11h30-13h30) Dr Luc Ronchi, Société française de médecine de catastrophe

Retour sur les fondamentaux du damage control (Pour qui ? Par qui ? Comment ?)

Les participants seront mis en situation pour pratiquer des gestes au sein de situations simulées.

 

Prise en charge des plaies aiguës (11h30-13h30) Médecin en chef Hugues Lefort, Service des urgences de l'hôpital d'instruction des armées Legouest

Thématiques abordées :

  • Les trois questions fondamentales avant de commencer à vouloir traiter une plaie aigue
  • Les deux questions fondamentales pour s’en sortir à tous les coups dans la gestion initiale d’une plaie aigue
  • Quels dispositifs pour quelle plaie (de l’hémorragie à la plaie cancéreuse) en pratique ?
  • Mise en perspective du référentiel plaie aigue en structure d’urgence (2017)
  • Speed dating avec une floppée de belles situations vécues

 

Mardi 17 et mercredi 18 mars 2020 (programme pré-salon)

 Prehospital trauma life support (PHTLS) 2-days English course / 675 euros

NAEMT's Prehospital Trauma Life Support (PHTLS) is recognized around the world as the leading continuing education program for prehospital emergency trauma care. The mission of PHTLS is to promote excellence in trauma patient management by all providers involved in the delivery of prehospital care. PHTLS is developed by NAEMT in cooperation with the American College of Surgeons’ Committee on Trauma. The Committee provides the medical direction and content oversight for the PHTLS program.

PHTLS courses improve the quality of trauma care and decrease mortality. The program is based on a philosophy stressing the treatment of the multi-system trauma patient as a unique entity with specific needs. PHTLS promotes critical thinking as the foundation for providing quality care. It is based on the belief that, given a good fund of knowledge and key principles, EMS practitioners are capable of making reasoned decisions regarding patient care. The course utilizes the internationally recognized PHTLS textbook and covers the following topics :

  • Physiology of life and death
  • Scene assessment
  • Patient assessment
  • Airway
  • Breathing, ventilation and oxygenation
  • Circulation, hemorrhage and shock
  • Patients with disabilities
  • Patient simulations

PHTLS is the global gold standard in prehospital trauma education and is taught in 64 countries. PHTLS is appropriate for EMTs, paramedics, nurses, physician assistants, physicians, and other prehospital providers. PHTLS is accredited by CAPCE and recognized by NREMT.

 

Vendredi 20 mars

 Forums des corporations

Forum Infirmiers, organisé par l'ANISP (9h30-11h30)

Quelle est la place de l'infirmier en urgence pré-hospitalière ?

Depuis plusieurs mois, l’infirmier est sous les projecteurs, notamment dans les activités d’urgence pré-hospitalières. Acteur connu de la prise en charge de l’urgence depuis des siècles, et seulement des décennies d’un point de vue statutaire, il est aujourd’hui au cœur des discussions, des polémiques et même des réformes. A t-on commencé l’ère de l’infirmier « urgentistes » ? Ce forum organisé par l’Association nationale des infirmiers sapeurs-pompiers (ANISP) donnera l’occasion de débattre sur la place de l’infirmier, sa formation, sa relation avec le médecin, les limites et difficultés auxquelles il peut être confronté dans l’exercice de son activité pré-hospitalière, et la comparaison à des systèmes européens.

 

Forum préventeurs SST, organisé par la FAP (11h30-13h30) Les préventeurs face au CSE, continuité ou rupture ?

A la suite des derniers événements auxquels la Fédération des acteurs de la prévention (FAP) a contribué, de nouvelles problématiques ont été constatées en matière de SST suite aux différents contacts d’horizons très différents : les parties prenantes (dirigeants, RH, préventeurs, élus du personnel...), la taille des structures concernées, le secteur privé ou public.


Les questionnements relatifs à la mise en place des CSE tiennent :

  • d’une part, aux difficultés de faire vivre un dialogue social efficace (pour déterminer ses moyens).
  • d’autre part, au manque d’expérience des parties prenantes à trouver la faille entre les dimensions économique et sociale et SST pour les faire fonctionner de façon satisfaisante.

De manière sous-jacente à cette dernière question, a été évoquée l’articulation entre les démarches globales relatives à la santé au travail et aux décisions stratégiques évoquées en CSE ; et les actions de prévention des risques professionnels des Commissions SSCT (quand elles existent).


Certaines inquiétudes se font jour sur le fait que la place donnée aux risques psychosociaux (RPS), à la qualité de vie au travail (QVT) et plus récemment au bien-être et bonheur au travail aurait éloigné les organisations, les instances et les préventeurs de la gestion des risques professionnels au quotidien (formations SST, visites de sécurité, formalisation de la démarche d’évaluation des risques...).


Cette situation est particulièrement sensible dans les TPE-PME :

  • difficulté à avoir une vision globale de la SST
  • organisation pas en mesure de s’emparer véritablement de ces questions
  • peu ou pas de relais internes sur ces questions
  • peu ou pas de représentation syndicale pour négocier
  • culture parfois plus relative de la prévention.

Dans ce contexte, une réalité apparaît pourtant : quelle que soit la taille de l’entreprise, ce sont les préventeurs et la prévention qui se trouvent parfois « oubliés » mais toujours en première ligne dès qu’un accident survient.


Dans le cadre de ce forum, la FAP propose d’organiser une rencontre de professionnels d’origines les plus diverses (taille d’entreprise, métiers, activités) pour débattre de ces questions et trouver des pistes d’actions. Un document synthèse pourra être produit à l’issue du forum.

 

Forum Ambulanciers, organisé par la FNTAU, la FNMS et la CNSA (14h-16h)

FNTAU

Créée à l’initiative d’un grand nombre de dirigeants d’entreprises d’ambulances privées françaises éthiques ayant l’expérience du terrain, la Fédération nationale des techniciens ambulanciers urgentistes (FNTAU), s’implique fortement dans sa mission d’urgence préhospitalière. Ayant vocation de représenter les ambulanciers urgentistes sur l’ensemble du territoire français, de faire reconnaître leurs valeurs, leurs compétences et leurs devoirs communs, la Fédération entend prouver, à l’aide d’un livre blanc actuellement en cours de rédaction, qu’un système organisationnel des transports sanitaires d’urgence préhospitalière efficient et moins coûteux est applicable en France. La réforme de la formation ambulancière fait partie des grands travaux de la FNTAU. Cette réforme passe par la reconnaissance d’un nouveau diplôme de technicien ambulancier permettant de fournir un niveau de compétences des plus élevés, thème qui sera abordé par la FNTAU lors de ce forum.

 

FNMS

Président de la Fédération nationale de la mobilité sanitaire (FNMS), Thierry Schifano déplore les difficultés d’attractivité du métier d’ambulancier avec des problèmes de recrutement, comme dans tous les milieux de la santé. Comment susciter les vocations et attirer de nouveaux professionnels ? Si des solutions seront proposées par la FNMS entre juin et juillet 2020, Thierry Schifano propose dans un premier temps la mise en œuvre d’un DEA aménagé, comme cela a été fait avec le CCA, à destination des salariés en poste depuis trois ans.

L’apprentissage des métiers d’ambulancier sera également traité lors du forum de la FNMS. Parmi les propositions de la Fédération, l’instauration d’un module permis de conduire intégré au DEA à destination d’un jeune public qui pourrait en outre se former au back office dans la perspective d’acquérir de nouveaux savoirs et enrichir leur parcours professionnel vers d’autres professions en lien avec les soins ou la santé par l’intermédiaire de passerelles métiers.

 

CNSA

La Chambre Nationale des Services d’Ambulances (CNSA) s’est engagée, en 2019, sur trois dossiers identifiés comme prioritaires pour le transport sanitaire :

  • La situation économique du secteur sur laquelle la CNSA, s’appuyant sur les études menées par KPMG, ne cesse d’alerter les pouvoirs publics depuis 2018 (ministère de la Santé, DGOS, Bercy, CNAMTS) en raison de l’urgence du contexte.
  • La réforme des transports urgents préhospitaliers, en cours depuis début 2018 (alors que la garde départementale n’a pas été revalorisée depuis 2003) et qui ne cesse de prendre du retard alors que la CNSA a mis à disposition des autorités de tutelle des données chiffrées et un argumentaire visant à assurer une revalorisation de la garde et une réduction des carences.
  • La prise en compte des actes ambulanciers, hors transports, qui pourrait consacrer la place de l’ambulancier au cœur de la chaîne de soins et l’intégrer réellement en tant que partie prenante des urgences pré-hospitalières. Cela participerait également à la résolution de la crise des urgences qui fait rage depuis cet été.

Sur ces trois sujets, la CNSA s’engage, par son intervention au salon Secours Expo, à apporter des réponses claires et argumentées à destination des partenaires institutionnels, des entreprises et de l’ensemble de la profession. 

 

Forum SUAP/3SM, organisé par la FNSPF (16h-18h)

Les enjeux du secours d’urgence aux personnes (SUAP) n’ont jamais été aussi prégnants, alors que dans le même temps le rôle des Services de santé et de secours médical (SSSM) est toujours plus important. Dans la contextualisation des centres d’appels 112 et leur environnement, les questions se posent sur les domaines de compétences des pompiers d’une part, et des services de santé d’autre part selon leur périmètre d’activité. A travers ce forum, deux questions seront abordées :

  • Quelle place pour la régulation médicale en 2020 ?
    Depuis la loi de 1986 portant sur l’aide médicale urgente, le volume de sollicitations auxquelles font face les SAMU a considérablement augmenté et les SP consacrent aujourd’hui plus de 80 % de leurs activités au SUAP. De fait, la France doit-elle sortir d’un système qui repose sur une régulation entièrement médicale pour évoluer vers un système qui se rapproche des autres pays européens ?
  • La dématérialisation du dossier victime/patient
    En 2020, la plupart des fiches d’intervention sont encore réalisées sur un support papier. Dans le contexte du virage numérique emprunté par les acteurs du secours et de soins d’urgence, la question de l’interopérabilité des systèmes d’information entre services de secours et inter-hospitaliers constitue un enjeu essentiel.

 

 Workshops

La naloxone sauve des vies ! Comment faire concrètement ? (9h-9h45) Dr Alain Baert, médecin fédéral Fédération française de sauvetage et de secourisme (FFSS)

La lutte contre les surdosages en opiacés s'appuie en urgence sur l'utilisation de l'antidote appelé naloxone désormais diffusé auprès des usagers et patients les plus à risques. Mais c'est toujours un tiers qui administre la naloxone. Les secouristes seront donc par essence appelés eux aussi à utiliser ce médicament. Aussi il est nécessaire de connaître les modalités pratiques d'utilisation plutôt que de les découvrir au moment de sa mise en oeuvre. 

 

Prise en charge d'un blessé par arme de guerre (9h-9h45) Pr Jean-Pierre Tourtier, chef de pôle anesthésie-réanimation-urgences-bloc opératoire ; hôpital d'instruction des Armées Bégin (SSA)

En moins de 20 ans, le pourcentage de morts au combats passe de 20% à 10% grâce au concept de sauvetage au combat (SC) : une combinaison efficace de médecine et de tactique. L’organisation des soins a évolué. Chaque militaire devient le premier soignant, avec les hémorragies comme cible (SC1). Le 2ème niveau (SC2), pour des combattants sélectionnés, forme à l’évaluation des garrots, le remplissage, la maitrise des voies aériennes et l’antalgie. Le troisième niveau (SC3) est celui des professionnels de santé.

 

 Empowering youth through emergency preparedness : a Palestinian example (12h-12h45) Palestinian Medical Relief Society

The workshop will explore how, through first aid and emergency preparedness, PMRS is protecting young Palestinians and mobilizing them to become change-makers and leaders in their respective communities and how becoming volunteer first responders is giving them a sense of purpose in a situation of disempowerment and identity crisis, particularly in East Jerusalem. Beyond the technical skills, youth also learn about team work, solidarity and volunteering spirit, as well as their responsibilities as citizens and community-members.

 

 Science versus terrorism or technological developments in response to invisible CBRN threats (13h-13h45) Claude Lefebvre, consulting expert in CBRN threats

The threat posed by weapons of mass destruction (WMD) is likely to worsen in the coming years due to technological advances and increasing asymmetry between forces.

The proliferation of advanced technologies especially in the biological field (biotechnologies) will make weapons of mass destruction more accessible for new, often non-state actors.

Increasingly easy access to information via the web and the Internet will increase the risk that individuals wishing to commit attacks of apocalyptic dimension is more and more pregnant.

To cope with these growing threats, manufacturers all over the world and particularly French, continue tirelessly to research and develop new technologies increasingly efficient in the areas of alert detection, the identification of toxic agents, the protection of individuals, individual or mass decontamination and prophylactic treatments.

As a result, technological developments inevitably depend on the progress of the sciences that they concretize in an obvious way in order to thwart the possible attempts of use of weapons of mass destruction at the local or even more extended scale.

 

Nouveau document de référence SST (15h-15h45) Philippe Claudel, responsable SST de l'INRS

Depuis près de 10 ans, le document de référence SST fixe un cadre pour l’ensemble du dispositif et définit notamment les référentiels d’activité, de compétences et de certification. En constante évolution, il concilie les orientations du réseau prévention et la réalité du déploiement sur le terrain. Quels sont les points saillants de la version 2020 ? Quelle est la teneur de la refonte des compétences de l’acteur SST et du formateur et quels sont les objectifs poursuivis ?

 

Référentiel brûlé grave : quoi de neuf dans la prise en charge des premières heures ? (16h-16h45) Médecin en chef Hugues Lefort, Service des urgences de l'hôpital d'instruction des armées Legouest

La prise en charge du brûlé grave à la phase aiguë chez l’adulte et l’enfant a fait l’objet de recommandations de pratiques professionnelles publiées à la fin de l’année 2019. Elles ont pour objectif de faciliter les décisions initiales face à des patients au parcours de soins qu’il est nécessaire de rendre optimal par leurs spécificités. Cette formation a pour but de découvrir les nouveautés à même de confirmer voire de modifier plus particulièrement les pratiques des primo-intervenants pré-hospitaliers.

 

 Working well together : a multi-disciplinary approach to debriefing and peer support (17h-17h45) Ottawa Paramedic, Fire and Police Services

When an accident involving a passenger bus occurred in Ottawa Canada, local EMS, Fire and Police departments attended the crash site. Because of the nature of the incident and the required debriefing and follow-up, all three agencies worked together to develop a multidisciplinary approach to peer support and resource sharing. Learn from representatives of each agency how to create and sustain a similar reactive and proactive peer support model within your city and region.

 

 Formations professionnelles

Damage control : principes et mise en oeuvre (9h30-11h30) Dr Luc Ronchi, Société française de médecine de catastrophe

Retour sur les fondamentaux du damage control (Pour qui ? Par qui ? Comment ?)

Les participants seront mis en situation pour pratiquer des gestes au sein de situations simulées.

 

Le professionnel de santé plongé dans les 15 premières minutes post-attentat (9h30-11h30) Médecin en chef Hugues Lefort, Service des urgences de l'hôpital d'instruction des armées Legouest

La menace terroriste est polymorphe, imprévue. En dehors de son cadre professionnel, le soignant primo-intervenant doit être en mesure d’évaluer la situation pour alerter et agir de façon adaptée. 

Objectifs de la formation :

  • les réactions attendues
  • l’évaluation initiale
  • le bilan d’ambiance
  • les gestes et réflexes qui sauvent
  • la catégorisation et le triage médical
  • la coordination de l’arrivée des renforts alors que l’on n’a aucun matériel professionnel sous la main.

 

Confortez votre gestion de crise : réalisez vos tableaux de bord (11h30-13h30) Général François Vernoux, Président du Club Gestion de crise des Ingénieurs des Mines

Vous avez organisé (ou vous êtes en cours) votre gestion de crise. La préparation de vos tableaux de bord validera votre planification. Lors de la conduite des opérations, vous disposerez d’un véritable outil partagé par tous les acteurs (fil d’Ariane, fil guide, check liste, alerte, compte-rendu…). En post crise, la bibliothèque des TdB facilitera vos RETEX.
Un tableau de bord est fait pour vous. Il sera performant s’il est fait par vous.

 

Triage en contexte de nombreuses victimes : principes et mise en oeuvre (11h30-13h30) Dr Luc Ronchi, SFMC

Retour sur le concept de triage et sa mise en oeuvre (méthode S.T.A.R.T.)

L'objectif de cette formation est de mettre les participants en situation au moyen d'un exercice de simulation.

 

Formation télémédecine d'urgence (14h-16h) Olivier Durand, Do-Formation

Cette formation a pour objectif de permettre d’agir en conformité au cadre légal de la télémédecine, de connaître l’intérêt et les acteurs de la télémédecine d’urgence et de savoir mettre en œuvre les principes d’utilisation des moyens techniques de la télémédecine d’urgence.

 

Syndrome post-traumatique, comment le détecter ? (14h-16h) Éric Zipper, président de Redbox Sécurité, et Jessica Zabollone Hasquenoph, psychologue sociologue

Lors d’événements particulièrement forts de la vie quotidienne, au travail ou dans le cadre de nos activités, nous traversons différentes phases d’adaptation, plus ou moins efficaces selon les individus.
Comprendre les mécanismes de réactions, anticiper les complications, détecter les personnes en souffrance permet d’éviter l’apparition du syndrome post traumatique.

 

Formation RGPD secteur secours/santé (16h-18h) Olivier Durand, Do-Formation

Cette formation a pour objectif de vous permettre de comprendre et de mettre en application le RGPD pour la protection des données au sein de votre entreprise ou de votre association dans le domaine du secours et de la santé.

 

Formation, animation et entraînement d'une cellule com'crise (16h-18h) Éric Zipper, président de Redbox Sécurité

Au cœur de la crise, la communication est devenue primordiale. Les événements récents nous ont montré à quel point un manque d’anticipation et de réaction pouvait engendrer une situation très inconfortable. Alors comment s’organiser, avant, pendant, après ? Y a-t-il des pièges à éviter ? Doit-on tout dire ? Quel est le rôle des réseaux sociaux ? Cet atelier proposera un rapide tour d’horizon des médias puis des mises en situations animées par un grand reporter et Éric Zipper.

 

Samedi 21 mars

 Forums des corporations

Forum Associations agréées de sécurité civile, organisé par le CNPC (9h30-11h30)

Programme en attente.

 

Forum médecine d’urgence, organisé par la SFMU (11h30-13h30)

 

Organisé par la Société Française de médecine d’urgence (SFMU), ce forum dédié aux médecins urgentistes traitera des thématiques suivantes :

  1. ARM : un métier d’avenir. Une réflexion ministérielle est en cours sur une simplification des numéros d’urgence et sur la mise en place d’un service d’accès aux soins. Présentation des dernières actualités.
  2. Les numéros d’urgence santé et le SAS. Présentation de la nouvelle formation des ARM mise en place cette année, et le rôle majeur de cette profession dans la prise en charge des patients.
  3. La formation des métiers de l’urgence : du médecin urgentiste (formation DES MU) aux infirmiers en pratique avancée. Présentation de la nouvelle formation des médecins urgentistes (DES MU) et des nouvelles formations de pratique avancée pour les paramédicaux de l’urgence. 

 

Forum Incendie, organisé par la FNSPF (14h-16h)

Organisé par la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF), ce forum consacré à l’incendie traitera des thématiques suivantes :

  1. L’éducation du citoyen face au risque : évolution nécessaire vers une approche plus concrète
  2. La sécurité incendie actualisée par des mises en situation réelles et des informations essentielles
  3. La loi ESSOC : éléments de compréhension de la nouvelle approche de la sécurité incendie en France 

 

Forum Solidarité / Reconstruction (16h-18h)

Programme en attente.

 

 Workshops

Que peut faire le grand public face à un arrêt cardiaque ? (9h-9h45) Dr Patrick Hertgen, Brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP)

Détection de l’arrêt cardiaque, réalisation des gestes par le témoin, envoi d’un Bon Samaritain. Une chaîne de survie claire mais qui mérite des explications.

 

Le don d’organes (10h-10h45) Didier Geneste, délégué régional de l’Association française des familles pour le don d’organes (AFFDO)

Les thématiques abordées lors de cet atelier seront les suivantes :

  • Loi de bioéthique
  • Parcours du prélèvement à la transplantation
  • Pourquoi avons-nous besoin de toujours plus de greffons ?
  • Les greffés
  • Les familles de donneurs et les donneurs

 

 Community-based emergency preparedness: equipping vulnerable communities in the absence of efficient public services (13h-13h45) Palestinian Medical Relief Society

How do you guarantee a timely first response in locations and/or situations where official emergency services can take hours to intervene and governmental lack capacity to fully fulfill their role ? In a context where emergency services can take up to two hours to reach remote villages in the West Bank and where the whole region is on alert for a potentially powerful earthquake happening within the coming years, the workshop will explore how PMRS works to build a community-based basic emergency response capacity through the training of civilians and cooperation with local actors.

 

 

 Formations professionnelles

L’évolution des menaces NRBC depuis 1917 (9h30-11h30) Claude Lefebvre, consultant expert NRBC

Risque : danger éventuel plus ou moins prévisible. Notion qui fait appel à une probabilité événementielle.
Menace : signe par lequel se manifeste ce que l’on doit craindre. Notion qui fait appel à un élément extérieur, à une tierce personne.

Les armes chimiques ont sans cesse évolué et ont été régulièrement utilisées lors des conflits mondiaux ou régionaux. La menace aujourd’hui, liée aux risques qu’elles représentent, revêt d’autres aspects qu’il convient de prendre en considération afin de mieux la connaître pour mieux s’en protéger autant de manière préventive que curative. Lors de cet exposé sera abordé l’ensemble du spectre des menaces des armes NRBC afin de sensibiliser l’auditoire et lui faire prendre conscience qu’elles sont polymorphes et intemporelles.

 

Approche de la dystocie et de la pathologie lors d’un accouchement extra-hospitalier non programmé (14h-16h) Nicolas Dutriaux et Christelle Graf, sages-femmes et formateurs du Collège National des Sages-Femmes de France

Deux heures de formation pour aborder des situations compliquées : dystocies, gémellité, hémorragie, réanimation néonatale qui sont la crainte de tous lors d’un AIE non programmé.
Quels sont les gestes à effectuer et ceux à bannir ? Quel matériel pour quelle séquence de prise en charge ? Quelles sont les recommandations d’experts dans ces situations ? Comment les intégrer dans la pratique de terrain ? Cas cliniques et pratiques sur mannequins.