Articles

Un geste à la loupe #55 : Retrait de gants à usage unique

Les gants à usage unique constituent une protection efficace des mains contre les risques infectieux liés aux activités de soins. Toutefois, une attention particulière doit être portée lors du retrait des gants. En effet, durant cette phase, les gants souillés ne doivent pas être en contact avec la peau du porteur.


Texte & photos : Nicolas Beaumont

 Présentation validée par le Dr Yannick Gottwalles

  

Mise en œuvre

  • Lors de chaque retrait de gants, stériles ou non stériles, à usage unique. Critères­ d’efficacité

Critères d'efficacité

  • Les mains nues n’ont pas touché les faces externes des gants.
  • Les gants sont placés directement dans un sac dédié aux déchets contaminés. 

S'effectue à 1. 

 

1 Saisir. Sans toucher la peau, saisir un gant sur la face externe, au niveau du poignet.

 

2 Retirer. Tirer sur le gant délicatement vers le bas pour le retirer.

 

3 Rouler. En tirant, laisser le gant se rouler sur lui-même.

 

4 Placer. Lorsque le gant est retiré, le placer en faisant une boule dans la paume de la main encore gantée.

 

5 Insérer. Sans toucher la face externe du gant restant, mettre un ou deux doigts en crochet à l’intérieur du gant.

 

6 Pincer. Pour saisir le gant, pincer à l’aide du pouce et de l’index, la face interne.

 

7 Retirer. En suivant et en laissant le gant rouler sur lui-même, retirer le gant.

 

8 Jeter. Placer immédiatement les gants dans un conteneur pour les déchets d’activités de soins à risques infectieux (DASRI).

 

Témoignage : "Une démarche globale"

Dr Yannick Gottwalles, responsable du Pôle Urgences des Hôpitaux Civils de Colmar 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© Nicolas Lefebvre

Enlever correctement ses gants après une intervention s’inscrit dans une démarche générale d’hygiène. A ce titre, on veillera à mettre ses gants avec des mains propres. On pourra utiliser un soluté hydro-alcoolique pour les nettoyer. De la même façon, on se lavera les mains après le retrait, de préférence avec de l’eau et du savon, l’intérieur des gants étant souvent talqué. Le port des gants est nécessaire pour protéger l’intervenant mais aussi la victime et les différentes personnes présentes. Pour réaliser les gestes, on privilégiera donc un endroit à l’écart ­en effectuant des gestes souples pour éviter les projections et une aérosolisation des souillures. En effet, si on effectue des gestes brusques cela peut favoriser la projection d’éléments potentiellement souillés. Réaliser la manoeuvre à proximité et en direction du conteneur DASRI est idéal afin de ne pas souiller des éléments extérieurs à l’intervention. Enfin, une fois déganté on veillera à ne toucher aucune surface ou élément souillé.