Articles

Grotte du Figuier : un spéléologue secouru

Dimanche 13 octobre, un spéléologue est victime d'une chute dans la grotte du Figuier située entre Villefranche-de-Conflent et Fuilla dans les Pyrénées-Orientales (66). De nombreux services de secours sont mobilisés pour porter secours à la victime...

De multiples professionnels ont participé au secours
Crédit photo : Guillaume COLLARD / SDIS 66

Un tour quasiment entier du cadran. C'est le temps qui aura été nécessaire pour secourir un spéléologue chevronné de 68 ans, coincé dans une cavité de la grotte du Figuier, entre Villefranche-de-Conflent et Fuilla dans les Pyrénées-Orientales (66). Agée de 68 ans, la victime a fait une chute en fin de matinée. Localisée entre 15 à 45 minutes de la sortie du gouffre, elle se trouve avec d'autres spéléologues amateurs confirmés du Conflent spéléo club de Prades. Les secours sont alertés...

 

Mise en oeuvre d'un extracteur thermique

Le contact est établi avec le sexagénaire à l'aide d'un généphone, un téléphone autonome qui génère sa propre électricité. L'opération de secours s'organise... Pour accéder sans embûches et au plus près du spéléologue blessé, une partie de l'accès à la grotte est burinée et de la roche explosée. Pendant cette manœuvre délicate, pour veiller à la sécurité du sexagénaire et des professionnels mobilisés sur place, un extracteur thermique est mis en oeuvre. Cet équipement favorise l'élimination du gaz dans les passages exigus que les spéléologues ont élargi pour faire passer le brancard du GRIMP (Groupe de reconnaissance et d'intervention en milieu périlleux) dans lequel le spéléologue pris au piège va être extrait.

spéléo

 

Remonté à la surface

L'intervention se poursuit durant la nuit du dimanche 13 au lundi 14 octobre. Le spéléologue coincé est surveillé de près dans la cavité par les équipes médicales. A aucun moment, il n'est laissé seul. Tout autour de lui a été monté un camp et créée une zone de chaleur avec des bougies et une couverture de survie. Aux alentours de 10 heures, et après plus de 2 h 30 d'effort pour remonter le spéléologue, vient enfin la libération. La victime est remontée à la surface.  Une équipe du GRIMP le prend en charge. Vingt minutes seront nécessaires pour descendre le blessé de l'entrée de la grotte à la prairie où a été érigé la veille un poste de commandement. Conscient, l'homme de 68 ans qui a notamment deux côtes cassées, est évacué vers le centre hospitalier de Perpignan grâce à Dragon 66, l'hélicoptère de la sécurité civile.

spéléo2

 

Des secours divers unis autour de la victime

Plus d'une trentaine de sapeurs-pompiers, une trentaine de spéléologues, des conseillers techniques, spécialisés en spéléologie et montagnes, deux médecins, trois infirmiers, ainsi que trois CRS de haute montagne de Bolquère venus en renfort, ont participé au secours, à la surveillance, à l'extraction et au portage de la victime. Après l'évacuation du spéléologue, la zone et la grotte en elle-même ont été sécurisées, et le matériel de l'extraction récupéré. Au final, cette opération de secours qui s'est déroulée de jour comme de nuit fut un succès. Et un motif de fierté pour tous les intervenants qui se sont mobilisés sans relâche.

Spéléo (3)