Articles

Histoire #39 : Le naufrage de l'Amoco Cadiz

Amoco Cadiz, ce nom est resté dans toutes les mémoires. Ce navire aura plongé la France dans la plus grande marée noire causée par un pétrolier. 223 000 tonnes d’hydrocarbures auront souillé 360 km de littoral breton.

Crédit photo : DR

Texte : Yann Bellon - Photos : Mairie de Ploudalmezeau / M. Goachet

 

Et la mer fut plongée dans le noir

16 mars 1978, 9h45, l’Amoco Cadiz, supertanker de 334 mètres de long, est à 7,5 milles au nord d’Ouessant. Pris dans la tempête, il vient de tomber en avarie de gouvernail. A 11h20, le capitaine Pascale Bardari sollicite l’assistance d’un remorqueur. Situé à 13 milles de là, le Pacific se rend sur place. A 13h15, un premier remorquage échoue. Entre 18h20 et 22h, l’opération est répétée à cinq reprises. Sans succès. Il est désormais trop tard. Après s’être échoué une première fois sur les rochers de Portsall à 21h04, le pétrolier touche le fond une deuxième fois à 21h39. Les premières nappes sombres…

Article réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés. Vous pouvez cependant le lire pour 2€ sans vous abonner.

S'abonner S'identifier