Articles

Immersion #52 : Marathon de Nantes, sous le signe de l'endurance

Pour venir à bout des 42,195 km d’un marathon, un coureur doit faire preuve de ténacité, d’un engagement personnel important et s’être longuement préparé en amont. Ces dispositions sont les mêmes pour les bénévoles associatifs qui assurent les secours sur ces événements. Leur implication et le sens qu’ils donnent à leur engagement seront la clé de voûte d’un dispositif réussi. Exemple avec la Protection civile de Loire-Atlantique, lors du Marathon de Nantes.

Crédit photo : Sylvain Ley

Texte et photos de Sylvain Ley

 

Parole de chef

Vincent, responsable opérationnel et chef de dispositif

« Le gros de mon travail s'effectue en amont du dispositif, la semaine et les quelques jours qui précèdent. Je dois organiser et prévoir à l'avance tous les cas de figure afin que notre réponse opérationnelle soit adaptée à la demande de l'organisateur. Finalement, le jour J,…

Article réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés. Vous pouvez cependant le lire pour 2€ sans vous abonner.

S'abonner S'identifier