Articles

Immersion #56 : Ambulances Anglesky sur le front du Covid-19

Dans la bataille acharnée contre le coronavirus, les médias traditionnels mettent sur le devant de la scène les réanimateurs et l’ensemble des services hospitaliers particulièrement impactés par cette crise sanitaire inédite. Mais, en première ligne, il est un maillon dont on parle peu : les ambulanciers privés. Comme leurs confrères des autres services pré-hospitaliers (pompiers et associations agréées de sécurité civile), ils redoublent d’effort, et d’ingéniosité pour assurer leur mission dans des conditions de protection parfois sommaires. Immersion avec ces héros de l’ombre qui, malgré la crise, ne regrettent en rien la voie qu’ils ont choisie.

En première ligne, les ambulanciers au contact direct des patients suspects.
Crédit photo : Nicolas Beaumont

Texte et photos de Nicolas Beaumont

 

J'ai des symptômes (toux, fièvre) qui me font penser au Covid-19 : je reste à domicile, j’évite les contacts, j’appelle un médecin avant de me rendre à son cabinet. Si les symptômes s’aggravent avec des difficultés respiratoires et signes d’étouffement, j’appelle le SAMU-Centre 15. » La doctrine est désormais claire. L’appel au 15 est une mesure de dernier recours. En parallèle, les activités de soins programmés sont quasiment toutes à l’arrêt. Parmi les conséquences de ces déprogrammations, on note une baisse drastique de l'activité des ambulanciers ; la plupart des transports programmés sont suspendus. C'est…

Article réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés. Vous pouvez cependant le lire pour 2€ sans vous abonner.

S'abonner S'identifier