Articles

Irma : entre secours et reconstruction

Le 6 septembre dernier les îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélémy ont été frappées par l'ouragan Irma. Ce jeudi 14 septembre, le bilan encore provisoire s'établit à une douzaine de morts. De nombreux acteurs du secours ont été envoyés sur place pour venir en aide aux populations et procéder aux évacuations vers la Guadeloupe.

Après le passage d'Irma à Saint-Martin
Crédit photo : DR

"Le temps est à l'action et à la reconstruction." Nul ne saurait contredire ce message d'Emmanuel Macron qui est arrivé au chevet des victimes, mardi 12 septembre à Saint-Barthélémy. Le chef de l'Etat n'était pas seul. Il emmenait avec lui près de 12 tonnes de frêt humanitaire dans l'A330 présidentiel. Le président de la République a poursuivi sa visite dans les Antilles en arrivant le lendemain à Saint-Barthélémy. Dans le même temps, l'aéroport de l'île a réouvert. Un semblant de retour à la normale qui devrait faciliter l'évacuation des victimes. Sur place, d'importants moyens ont été mobilisés. 

 

Prise en charge et évacuation des victimes

A Saint-Martin, sur la route de l'aérodrome de l'espérance, un point de contrôle et de filtrage dédié au rapatriement de victimes a été mis en place par des équipes de la gendarmerie et de la Sécurité civile. Dans le même temps, des équipes médicales prennent en charge les victimes qui affluent. Les rotations aéroportées sont constantes : une centaine de personnes est embarquée toutes les deux heures. Le flux est ininterrompu. La priorité est donnée aux blessés urgents, aux femmes enceintes, aux familles accompagnées d'enfants de moins de deux ans, et des personnes âgées de plus de 70 ans. Sur le visage des rescapés qui sont sur le point de rallier Pointe-à-Pitre grâce au pont aérien mis en place, on peut lire le soulagement de quitter l'île dévastée par l'ouragan le 6 septembre dernier.

 

Secours, militaires, associations : tous sur le pont

Alors que les rues sont jonchées de débris en tous genres, les équipes de la Sécurité civile ont débuté les travaux de déblaiement. La tâche s'annonce titanesque... La priorité est également donnée à l'approvisionnement et à l'acheminement de l'eau et de vivres aux populations. Une mission qui mobilise notamment des sapeurs-pompiers présents en grand nombre. Selon le Premier ministre, 410 gendarmes, 80 policiers, une centaine de militaires et 550 sapeurs-pompiers et militaires de la Sécurité civile ont été mobilisés. Les secouristes ont apporté tronçonneuses, matériel médical, dessalinisateurs, bâches et matériels de protection. Plusieurs associations agréées de sécurité civile, à l'image de la Croix-Rouge française et du Secours populaire, participent à l'aide et au secours aux victimes, à partir de la Guadeloupe ou de la métropole. La Croix-Rouge notamment recherche des secouristes, cadres urgences et équipiers en situation d'exception, capables de gérer des centres d'hébergement d'urgence. De son côté, l'association des Volontaires internationaux en soutien opérationnel virtuel (VISOV) a publié sur son compte Facebook un formulaire afin d'aider à recenser les habitants recherchés. L'association a également élaboré une cartographie qui localise les personnes recherchées, ainsi que celles retrouvées. Pour ceux qui cherchent à recueillir des informations sur leurs proches basés à Saint-Martin ou Saint-Barthélémy, deux numéros de téléphone ont été activés par la cellule interministérielle de crise : le 01 82 71 03 37 depuis la métropole et le +590 5 96 39 36 00 depuis les Antilles.

 

Objectif reconstruction

Alors que le Premier ministre a annoncé qu'un délégué interministériel, chargé de coordonner la reconstruction, serait nommé dès le prochain conseil des ministres qui doit se tenir ce jeudi, le président de la République a lui promis la création d'un mécanisme d'aide financière d'urgence pour soutenir les sinistrés qui ont tout perdu, ainsi que les salariés au chomage technique. L'objectif de reconstruction est dans toutes les têtes. Là encore, la tâche s'annonce titanesque, comme le montrent les vidéos du ministère de l'Intérieur tournées après l'ouragan.

 

 

Distribution d'eau par la sécurité civile

Déblaiement par la Sécurité civile

Distribution de carburant