Articles

La Sécurité civile en Bolivie

Les feux qui ont ravagé la forêt amazonienne pendant l'été 2019 ont ému la communauté internationale et en particulier le président Emmanuel Macron qui a proposé l'aide de la France durant le G7 de Biarritz. A cette proposition, la Bolivie a répondu positivement pour lutter contre les feux dans le nord-est du pays. Un détachement de la Sécurité civile française s'est donc envolé pour San Ignacio de Velasco.

Tranchée dans la jungle à proximité de Campamento
Crédit photo : Sécurité civile / UIISC1

Début septembre 2019 dans le cadre du mécanisme européen de protection civile, un détachement français s'envole pour la Bolivie afin de contribuer à la lutte contre les feux qui ont embrasé la forêt amazonienne. Le capitaine Xavier, officier adjoint de la 2ème compagnie d'intervention de l'Unité d'instruction et d'intervention de la sécurité civile 1 (UIISC1) de Nogent-le-Rotrou, est l'officier des opérations (OffOps) de cette mission.

Ce fut une mission physiquement éprouvante. La température, jusqu'à 47°, l'absence de vent, l'humidité élevée ont mis les organismes à rude épreuve. Mais l'accueil de nos homologues boliviens, et de la population en général, a grandement contre-balancé ces difficultés.

 

Le détachement de 48 personnes (42 de l'UIISC 1, 5 de l'UIISC 7 et 1 de la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris) est déployé en deux phases.

 

Phase 1 : Reconnaissance et évaluation

Une première partie du détachement de six personnes quitte la France le 3 septembre vers la Bolivie. Il s'agit d'un Elément de reconnaissance et d'évaluation (ERE). Leur mission est de préparer la logistique et les opérations du reste du détachement. Sous la coordination du Local emergency management authority (LEMA), l'ERE rejoint le secteur de San Ignacio de Velasco. De là, 48h après leur arrivée, il envoie un compte-rendu afin de permettre l'adaptation éventuelle du détachement qui va suivre.

 

Phase 2 : Déploiement du GFFF

Pendant la mission de l'ERE, le reste du détachement français prépare le départ du lot Ground forest fire fighting (GFFF) vers la Bolivie. Il s'agit d'un module de matériel léger d'environ 12 tonnes composé de moyens pionniers et de traitement des lisières. C'est le 8 septembre que les 42 personnels du détachement prennent un vol affrété par la fondation Airbus à destination de Santa Cruz avant de rejoindre par la route le camp de base de San Ignacio de Velasco.

Traitement des lisières

Sous commandement européen et en relation avec ses homologues boliviens, le contingent français doit contribuer à la lutte contre les incendies dans trois secteurs : Tierra-Hermosa, Tiera-Firme et Campamento.

Pendant près d'un mois, sept jours sur sept, Boliviens et Français luttent main dans la main pour protéger les personnes, les biens et l'environnement.

Le compte-rendu complet de la mission du Capitaine Xavier et des personnels du détachement est à lire dans le numéro 53 de Secours Mag.