Articles

Pas-De-Calais : les pompiers volontaires voient rouge

Coup de tonnerre au sein des SPV (sapeurs-pompiers volontaires) du SDIS 62 (Pas-de-Calais) quand la direction leur apprend que le taux horaire des gardes postées de nuit sera divisé par deux. Résultat, les SPV menacent de ne pas assurer ces gardes du 1er au 15 mai. Le bras de fer est engagé.

Crédit photo : Sylvain Ley / Secours Mag

« J’en ai marre d’entendre que les sapeurs-pompiers volontaires coûtent chers, alors que les services d’incendie et de secours ont besoin de nous ». C’est un cri de détresse qui est aujourd'hui poussé par Mathieu Maréchal, SPV depuis 11 ans, "désigné volontaire" pour être le porte-parole du combat mené aujourd’hui contre le SDIS du Pas-de-Calais (62). Il n’est pas syndiqué, n’est "protégé par rien ni personne", mais le ras-le-bol semble avoir dépassé aujourd’hui la lutte des classes.

 

Soldes sur la garde de nuit

« Nous étions jusqu’à présent indemnisés à hauteur de 60%…

Article réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés. Vous pouvez cependant le lire pour 2€ sans vous abonner.

S'abonner S'identifier

Tags