Articles

Psychologie #45 - Soigner la blessure mentale : sychothérapie du traumatisme

Longtemps appelé « blessure invisible », le trouble de stress post-traumatique (TSPT) est lié à l’exposition à un événement extrême (agression, viol, confrontation à la mort…). Si elle ne se matérialise pas par des symptômes directement observables, cette meurtrissure bien réelle est source de grande souffrance. Explications de Sylvain Goujard.


Pendant longtemps, le TSPT est resté relativement inobservable. Les progrès de l’imagerie cérébrale montrent aujourd’hui qu’il n’en est rien. Dans le traumatisme, le cerveau est lésé, certaines zones vont s’atrophier, expliquant tout un cortège de symptômes typiques de cette blessure affectant le fonctionnement de la mémoire ; car c’est bien le souvenir traumatique de l’événement qui pose problème dans le TSPT.


La métaphore de l’archiviste

Nous pouvons considérer notre mémoire de la façon suivante : chaque jour, pour chaque événement que nous vivons, nous écrivons un petit livre qui contient des informations importantes sur ce que nous venons de vivre, comme par exemple le lieu…

Article réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés. Vous pouvez cependant le lire pour 2€ sans vous abonner.

S'abonner S'identifier