Articles

Psychologie #48 : Secours urgent et victimes psychiatriques agressives

Les pathologies psychiques recouvrent de nombreuses réalités. Si la prise en charge des victimes psychiatriques n’est pas forcément compliquée d’un point de vue technique, elle nécessite une attention particulière pour éviter toute forme de violence vis-a-vis des équipes, de la victime ou des témoins. Le point avec le directeur scientifique de l’AEPSP.

De nombreuses pathologies comme la psychose, la schizophrénie, ou la paranoïa sont à haut risque d’agressivité.
Crédit photo : Nicolas Lefebvre - Secours Mag

Torse nu au milieu de son salon, l’homme de 45 ans a le regard dans le vide. Le sang coule des lacérations profondes qu’il s’est faites le long des avant-bras. La fenêtre de l’appartement est ouverte et donne sur la rue, trois étages plus bas… Un couteau de boucher repose à trois mètres de lui sur la table de salon. Il présente de nombreuses et très anciennes cicatrices de coupure sur tout le corps et sur la gorge. D’un point de vue technique, cette intervention ne demandera pas un grand savoir-faire secouriste. Le bilan ABCDE sera simple. Aucune constante vitale n’est problématique et le traitement des plaies se fera par compresses et bandage avant transport vers un centre hospitalier. En revanche, l’approche de cette victime, le risque agressif et l’origine…

Article réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés. Vous pouvez cependant le lire pour 2€ sans vous abonner.

S'abonner S'identifier