Articles

Psychologie #54 : Andorre, la psychologie d'urgence coopérative

Environ huit millions de visiteurs transitent chaque année par les frontières d'Andorre. Un petit pays en termes de population et territoire dont les ressources limitées sont adaptées aux urgences auxquelles les services de secours doivent faire face.

Le psychologue d'urgence est chargé d'apporter son soutien au DPEIS...
Crédit photo : © SDIS 09

Texte par Pau Pascual Ribes

 

En Andorre, les services de secours sont notamment constitués de 120 pompiers, dont un psychologue d'urgence chargé d’apporter le soutien psychologique au personnel du Département de prévention et extinction d’incendie et sauvetage de l’Andorre (DPEIS), ainsi qu’aux impactés par des situations d’urgence ou des catastrophes, ou encore avec des personnels d’autres institutions si nécessaire (Police, Croix-Rouge, Protection civile...). Un travail est actuellement mené avec le SUM (Service urgent médicalisé) et la Protection civile de l’Andorre pour établir les points de collaboration visant à fournir une aide psychologique, soit aux victimes directes d’un…

Article réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés. Vous pouvez cependant le lire pour 2€ sans vous abonner.

S'abonner S'identifier