Articles

Publi-rédactionnel #49 : A propos, écoute, innovation, interopérabilité

Leader sur le marché des progiciels métiers destinés aux professionnels du secours et soins d’urgence, A Propos travaille au plus près des problématiques terrain avec un credo : l’interopérabilité et la facilité d’utilisation de ses outils.


En France, en matière d’innovation, le SDIS 31 fait figure de précurseur parmi les précurseurs. Depuis une vingtaine d’années, ses équipes utilisent PharmSAP pour optimiser la gestion de sa Pharmacie à usage intérieur (PUI). En 2017, la structure a également été séduite par UrgSAP, ses bilans dématérialisés et partagés pour les secouristes, infirmiers et médecins sur tablettes embarquées. Grâce à ses retours terrain, le SDIS 31 permet de renforcer l’efficacité, la simplicité et l’interopérabilité de ces outils. « L’un des grands atouts d’A Propos, c’est son écoute et sa capacité à innover pour répondre rapidement à nos problématiques, confie le pharmacien colonel Thierry Lacombe, pharmacien chef du SDIS 31. Grâce à UrgSAP, poursuit-il, nous sommes en mesure d’accompagner progressivement les chefs d’agrès dans une évolution de la construction du bilan dans une logique ABCDE. Le chef d’agrès est libre de l’ordre dans lequel il renseigne les informations collectées. Celles-ci sont ensuite intégrées et partageables en temps réel avec les autres services. Des icônes clairs mènent vers des menus très intuitifs, et le paramétrage est totalement personnalisé en lien avec les repères préexistants au sein du SDIS 31. »

 

© DR

A propos travaille au plus près du terrain. Son credo: l’interopérabilité et la facilité d’utilisation de ses outils.

 

Ouverture et complémentarité

Depuis sa création, l’ADN d’A Propos est l’interopérabilité. C’est entre autres le cas vis-à-vis du multiparamètre – DAE DGT7 de Schiller, interfacé avec UrgSAP par Bluetooth pour permettre l’importation aisée et rapide des constantes et ECG patients dans la fiche bilan. Autre exemple : Médimail pour une communication optimale avec les Services d’accueil des urgences (SAU). « Il s’agit d’une messagerie de santé sécurisée, issue d’un projet national, porté par l’ASIP Santé », précise le médecin colonel Georges Siksik, médecin chef du SDIS. Nous avons demandé à ce qu’elle soit implémentée dans UrgSAP et les premiers tests sont très encourageants. » Les liens avec le SAMU se trouvent également renforcés. « A Propos a développé UrgSAP SAU, qui permet au médecin régulateur de lire les bilans envoyés en temps réel, en disposant des informations essentielles dès les premières minutes de l’intervention, et qui s’incrémentent au fur et à mesure des itérations d’envoi », complète-t-il. Des outils qui vont bientôt permettre au SDIS 31 de faciliter la collecte des informations médicales des résidents des EHPAD, grâce à l’interopérabilité UrgSAP-IDU. « La société IDU a développé un serveur sécurisé sur lequel chaque individu peut renseigner des informations liées à sa santé et son parcours de soins », ajoute le cadre de santé commandant Claude Melchiade, infirmier en chef du SDIS 31. Ces données sont accessibles via un QR Code lisible par UrgSAP. Ainsi, en cas d’urgence, pas besoin de ressaisie, nous pouvons accéder à ces données, même quand la victime n’est pas en état de nous les transmettre. C’est une réelle avancée ! » UrgSAP, PharmSAP, mais aussi MédiSAP et le Soutien Sanitaire Opérationnel, les innovations d’A Propos en perpétuelle évolution pour accompagner les professionnels de l’urgence.