Articles

Secours du monde #48 : Camp Fire, une catastrophe moderne

Camp Fire a marqué la fin de l’année 2018 en Californie, mais aussi l’univers des acteurs de la lutte contre les incendies. Ce sinistre a dévoré des milliers d’hectares de forêt, des centaines de maisons et même une ville dans sa globalité. Un feu qui semblait résister à tous les assauts des pompiers américains. Un feu, enfin, qui cristallise sans doute les conséquences du dérèglement climatique actuel et du nouveau visage des catastrophes naturelles… Peut-être pas si naturelles que cela.

Plus de 60 000 hectares de terrain ont brûlé. L’incendie qui a fait 86 morts, 17 blessés et 3 disparus a aussi eu un impact sur les populations, dont les habitants de San Francisco qui ont été affectés par les fumées du sinistre.
Crédit photo : The White House from Washington, DC

Camp Fire : un nom qui évoquait les soirées autour d’un feu de camp dans les parcs nationaux américains comme Yellowstone ou Mount Rainier. Mais depuis novembre 2018, Camp Fire est devenu le nom de l’un des plus gros feux de forêt aux Etats-Unis et dans le monde. Tout commence le 8 novembre 2018 à 6h33 heure locale (UTC-08:00) : les pompiers sont alertés pour un départ de feu sous les lignes électriques gérées par la compagnie Pacific Gas and Elecric company (PG&E) en Californie, dans le comté de Butte, situé dans le nord de l’Etat, à une centaine de kilomètres de Sacramento et à 250 km de San Fransisco. Arrivé quelques minutes après l’alerte sur les lieux, la première équipe de CalFire (California departement of forestry and fire protection), dirigé par le capitaine…

Article réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés. Vous pouvez cependant le lire pour 2€ sans vous abonner.

S'abonner S'identifier