News

Appels abusifs : la BSPP lance une campagne de sensibilisation


La Brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) a lancé ce mardi une campagne sur les réseaux sociaux autour du hashtag #appel18urgencevitale afin d'inciter la population à contacter les services de secours seulement en cas d'urgence.

En 2018, la moitié des appels reçus à Paris ne nécessitait pas l'envoi d'un engin de secours
Crédit photo : Sylvain Ley / Secours Mag

En 2018, les pompiers de Paris ont traité près de 1 500 000 appels. Et près d'un sur deux ne nécessitait pas l'envoi d'un engin de secours. Sans compter que sur les 522 275 interventions effectuées la même année, un cinquième de ces interventions ne nécessitait aucune action de la part des soldats du feu. Un constat implacable qui démontre le besoin de sensibiliser la population à solliciter les services de secours à bon escient. C'est dans cette optique que la BSPP a lancé ce mardi une campagne sur les réseaux sociaux autour du hashtag #appel18urgencevitale. Objectif : faire comprendre aux citoyens que les services de secours sont là uniquement pour répondre aux situations d'urgence. A titre d'exemple, un chat coincé dans un arbre, une fuite d'eau, ou une simple entaille dans un doigt ne constituent pas des urgences requérant la sollicitation des pompiers. D'autant que ces appels intempestifs peuvent ralentir la prise en charge d'urgences réelles, comme un arrêt cardiaque où chaque minute perdue correspond à 10 % de chances de survie en moins pour la victime.