News

Application et réseau AFPR : premier bilan


Opérationnelle depuis le 1er octobre 2018, l'application de l'Association française des premiers répondants (AFPR) s'appuie sur un réseau de professionnels du secours qui peuvent être mobilisés lors d'un arrêt cardiaque. Un réseau qui recense pour l'heure près de 500 membres validés.

Le réseau AFPR recense 500 premiers répondants un mois après la mise en oeuvre de l'application
Crédit photo : (C) AFPR

Un mois d'existence et un premier bilan prometteur... Alors que l'application de l'Association française des premiers répondants (AFPR) a été déployée le 1er octobre dernier, son réseau de secouristes serait d'ores et déjà constitué de 500 premiers répondants. Constitué de professionnels de santé, secouristes professionnels, bénévoles et titulaires du PSC1, ce réseau peut être mobilisé sur le département de la Moselle (57) lors de la survenue d'un arrêt cardiaque. Reliée au 18 et prochainement au 15, l'application permet, lors de la réception d'un appel, d'envoyer une alerte aux premiers répondants situés à proximité du lieu de l'accident. Guidés vers le défibrillateur le plus proche, ces derniers peuvent alors porter secours à la victime concernée. A ce jour, 88 interventions ont été déclenchées sur l'application, avec dans 65 % des cas un premier répondant localisé à proximité. 18 premiers répondants se sont déplacés sur les lieux d’intervention, et trois sont arrivés avant les secours. Si pour l'heure, ces interventions n’ont pas permis de sauver de vies, des pistes sont actuellement à l'étude pour améliorer la réponse des premiers répondants alertés. Des évolutions pourraient notamment intervenir d'ici un mois. De plus, une convention de partenariat va être signée vendredi 9 novembre avec toutes les associations agréées de sécurité civile de Moselle.

Tags