News

Canicule : les professionnels réagissent


Vendredi à 16h, Météo France place 67 départements en vigilance Orange canicule. La barre des 40 degrés sera dépassée par endroits.

Crédit photo : Nicolas Beaumont - Secours Mag

Les fortes chaleurs frappent de nouveau le pays et la fréquentation des urgences ne faiblit pas. Face à cette demande, Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, en déplacement à Nîmes, ne s'alarme pas : "En cette période de canicule, les hôpitaux peuvent faire face".

Toutefois, Patrick Pelloux, président de l'association des médecins urgentistes de France, tient à alerter l'opinion publique : "La fréquentation des services d'urgences suit exactement la courbe des températures : autant dire que la situation deviendra intenable dans les prochains jours". Il précise que contrairement à 2003, cette canicule est lente et "épuise doucement les organismes". En réponse aux propos de la Ministre, Jean-Paul Hamon, président de la fédération des médecins de France, insiste quant à lui : "la vraie prévention de la canicule c’est de permettre aux IDE d’encadrer des aides soignantes libérales pour faire boire, rafraîchir et alerter pour éviter d’arriver aux urgences avec 42 de température".

Pour aider les Français et en particulier les plus fragiles, les associations et les pouvoirs publics se mobilisent : aide au recensement vulnérables (personnes âgées et handicapées isolées), visites à domicile ou renfort auprès du SAMU social, voici quelques dispositifs mis en place. L'information n'est pas en reste, Santé Publique France et le Ministère de la Santé diffusent régulièrement des messages dans les médias rappelant les bons réflexes.

prévention canicule 2018