News

Explosion à Beyrouth: des secours français mobilisés


Suite à la double explosion qui a frappé Beyrouth mardi 4 août, des secours internationaux sont en partance, notamment dans le cadre du mécanisme européen de protection civile. De son côté, la France envoie ce mercredi 5 août trois avions humanitaires.

L'équipe des neuf marins-pompiers en partance pour Beyrouth
Crédit photo : BMPM

Plus de 100 morts et près de 4 000 blessés à Beyrouth. Un bilan provisoire qui risque encore de s'alourdir dans les prochaines heures. Face à la catastrophe, de nombreux pays se mobilisent. Dans le cadre du mécanisme européen de protection civile, l'Union européenne (UE) va envoyer dans la capitale libanaise une centaine de pompiers spécialisés pour aider aux recherches a annoncé Janez Lenarčič, commissaire européen chargé de la gestion des crises. Les Pays-Bas, la Grèce et la Tchéquie ont déjà confirmé leur participation à cette opération critique. La France, la Pologne et l'Allemagne ont aussi offert leur aide à travers le mécanisme. Les autorités françaises affrêtent trois avions humanitaires comprenant un détachement de la sécurité civile constitué de 55 sapeurs-sauveteurs de l'Unité d'instruction et d'intervention de la Sécurité civile n°1 (UIISC1) de Nogent-le-Rotrou. Spécialistes du sauvetage et du déblaiement, ces militaires sont issus d’une unité spécialisée dans la reconnaissance des risques technologiques. Une unité médicale d'intervention maritime, composée de neuf marins-pompiers dont des médecins et des infirmiers est également partie en renfort, tandis que 25 tonnes de matériels et un poste sanitaire mobile sont également envoyés sur place. L'ensemble de ces moyens doit permettre la prise en charge de 500 victimes. Une dizaine de personnels urgentistes va également rejoindre Beyrouth pour renforcer les hôpitaux de la capitale libanaise.