News

Grève des urgences : manifestation à l'Hôtel de ville


La grève des personnels de services d'urgence de différents hôpitaux de l'AP-HP se poursuit. Ce dimanche 19 mai, une manifestation était organisée à la place de l'Hôtel de ville de Paris.

La grève des urgences a débuté voici deux mois
Crédit photo : Secours Mag

Une seringue sur la tempe pour mimer un suicide collectif. C'est l'action qui a été entreprise par plusieurs dizaines de personnels de services d'urgence de différents hôpitaux de l'AP-HP  dimanche 19 mai sur la place de l'Hotel de ville. Par cette action, les personnels soignants entendaient manifester leur mécontentement alors qu'ils sont engagés depuis deux mois dans un mouvement de grève qui a débuté à la mi-mars après une série d'agressions à l'hôpital Saint-Antoine, situé dans le 12e arrondissement de la capitale. Le mouvement de grève s'est d'abord propagé dans plusieurs hôpitaux parisiens, avant d'atteindre d'autres services d'urgence en province. Les professionnels en grève demandent plus d’effectifs, de moyens et de meilleures conditions de travail. Les syndicats réclamment notamment des primes de 300 euros par mois pour les agents, davantage de lits dans les services, et la création de 700 postes supplémentaires. Interrogée mercredi 15 mai, lors des questions au gouvernement, Agnès Buzyn a évoqué la « désorganisation » dont souffrent les urgences, et garanti que la réforme Ma santé 2022, dont le projet de loi sera discuté au Sénat à partir du 3 juin, apportera une réponse à ce problème.