News

Journée nationale des sauveteurs en mer : quel bilan ?


La Journée nationale des Sauveteurs en Mer a eu lieu le 28 juin dernier. La crise sanitaire liée au Coronavirus ne permettant pas les rassemblements, cette quatrième édition a été organisée virtuellement. Le succès a malgré tout été au rendez-vous. L'occasion pour la SNSM de renouveler un appel aux dons.

SNSM
Crédit photo : LA SNSM poursuit sa campagne d'appels aux dons

Un Mille SNSM exceptionnel à tous points de vue. Dans le contexte de la crise liée au Covid-19, la journée nationale des Sauveteurs en Mer organisée le 28 juin dernier était forcément singulière. Cette quatrième édition organisée de manière virtuelle a rencontré un franc succès. Le concours photo organisé du 8 au 27 juin pour l'occasion a rassemblé plus d'un millier d'amateurs, et les amoureux de la mer se sont mobilisés sur le web, les réseaux sociaux, et ont apporté leur soutien aux sauveteurs en mer. Le 28 juin, la grande mosaïque photo, inédite sous ce format digital, a été dévoilée. Auparavant, durant tout le mois de juin sur les réseaux sociaux, des sauveteurs bénévoles ont exprimé leur engagement, tandis que des personnalités ont apporté leur soutien, comme Alain Bernard, double champion olympique de natation, le médecin et animateur TV et radio Michel Cymes, ou encore des skippers professionnels, comme Michel Desjoyeaux, Thomas Coville ou Catherine Chabaud. Dans les stations et centres de formation et d'intervention SNSM, des initiatives locales de sauveteurs (démonstrations de sauvetage, processions en ville, visites de vedettes...) ont eu lieu dans le respect des consignes sanitaires. Après le Mille SNSM, l'appels aux dons se poursuit en ce début d'été pour sensibiliser le grand public à l'organisation unique du sauvetage en mer en France et au rôle primordial des sauveteurs en mer bénévoles, notamment à l'approche de la saison estivale. Un coup de projecteur essentiel pour l'association qui doit faire face à des enjeux majeurs pour son avenir : formation des sauveteurs, développement et acquisition de ses équipements, et renouvellement d'une flotte de 140 bateaux pour un montant avoisinant 100 millions d'euros. Pour cette année 2020, 27 bateaux sont renouvelés ou font l'objet d'une modernisation à mi-vie.