News

Laissez passer les AASC !


Depuis décembre 2019, les véhicules de premiers secours à personne des associations agréées de sécurité civile bénéficient de facilités de passage.

Crédit photo : Sylvain Ley

Le Code de la route a été modifié par décret du 9 décembre 2019. Les véhicules de premiers secours à personnes des associations agréées de sécurité civile font désormais partie de la liste des véhicules d’intérêt général bénéficiant de facilités de passage, comme le sont déjà par exemple les ambulances de transport sanitaire ou les véhicules de transport de fond de la Banque de France.

Ils ne sont en revanche pas considérés comme véhicules d’intérêt général prioritaire, comme le sont ceux de la police, du SAMU ou des sapeurs-pompiers. Ces derniers sont prioritaires dans toutes les situations de circulation, du moment qu’ils utilisent leurs avertisseurs sonores et lumineux. Ils bénéficient également de la possibilité d’enfreindre certaines règles du Code de la route (limite de vitesse, feux tricolores…).

Les véhicules bénéficiant de facilité de passage ne sont pas prioritaires, notamment aux intersections et ont des possibilités restreintes d’enfreindre le Code de la route. Lorsqu’ils utilisent leurs avertisseurs lumineux et sonores, les autres usagers de la route doivent leur faciliter le passage en leur ouvrant la route, dans la limite de la sécurité pour tous les autres usagers.