News

Réforme des études de santé : les premières mesures pour les futurs soignants


Le 5 juillet dernier, les ministres de la Santé et de l'Enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation ont annoncé pour 2019 la suppression du concours infirmier et le remaniement de l'examen de médecine.

Le concours à l'entrée des instituts de formation en soins infirmiers sera supprimé en 2019
Crédit photo : Secours Mag

Le concours infirmier supprimé et l'examen de passage en internat de médecine remanié. Le 5 juillet dernier, à l'Institut de formation en soins infirmiers (IFSI) de Caen (14), les ministres de la Santé et de l'Enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation, Agnès Buzyn et Frédérique Vidal ont annoncé les premières mesures qui vont être prises dans le cadre de la réforme des études de santé. Pour les aspirants infirmiers, il n'y aura plus de concours d'entrée en 2019 mais la constitution d'un dossier de candidature à déposer dans Parcoursup. Celui-ci permettra aux 326 IFSI de France, bientôt intégrés dans les parcours universitaires, de sélectionner les 30 000 futurs étudiants infirmiers qui pourront à l'avenir bénéficier des mêmes droits et services que les étudiants inscrits dans le cursus Licence Master Doctorat (LMD). Autre nouveauté : après trois ans de formation, les étudiants obtiendront un diplôme de grade licence qui, après trois ans de pratique supplémentaire, leur permettra d'accéder à un master d’infirmier de pratique avancée (IPA). Les aspirants médecins, quant à eux, n'auront plus à passer l'épreuve décisive à la fin de leur externat mais pourront valider leurs années grâce à trois notes réparties : un examen en fin de 5e année qui valide les acquis, un examen en fin de 6e année plus axé sur les aspects cliniques, (épreuves en simulation, etc.), et une prise en compte du parcours professionnalisant de l’étudiant (stages, etc.).