News

Retour des dispensaires ?


Suite au décès d'une femme aux urgences de l'hôpital Lariboisière (Paris 10°), Patrick Pelloux, médecin urgentiste et président à l’Association des médecins urgentistes de France (AMUF), propose de rétablir les dispensaires.

Des urgences surchargées
Crédit photo : DR

A 6h20, le mardi 18 décembre, une femme est retrouvée morte au service d'accueil des urgences de l'hôpital Lariboisière, après presque 12 heures d'attente. La veille, la patiente a été déposée par le Samu à 18h45, accueillie par l'infirmière d'accueil et d'orientation et enregistrée dans le circuit de prise en charge du service. Parallèlement à une enquête interne, une enquête judicaire a été ouverte par le parquet de Paris. Les urgences de l'hôpital Lariboisière comptent parmi les plus importantes de Paris avec près de 300 passages par jour. Construit en 1977, le service des urgences a été dimensionné pour accueillir 120 malades par jour. En juillet dernier, les agents hospitaliers tiraient déjà le signal d'alarme. Selon Patrick Pelloux, la patiente n'a jamais été vue par un médecin. Pour le président de l'AMUF, le système arrive à saturation. Face à cette situation, Patrick Pelloux propose le rétablissement des dispensaires dans des territoires trop sollicités.