News

Sécurité routière : un recul historique mais...


Le Premier ministre a annoncé les chiffres de la sécurité routière ce 28 janvier. En métropole en 2018, 3 259 personnes sont décédées sur la route. Des bons chiffres a priori. Mais qui ne suffiront certainement pas à mettre fin au débat sur le bien fondé de l'abaissement de la vitesse à 80km/h sur les routes secondaires.

3 259 personnes ont perdu la vie sur les routes en métropole en 2018
Crédit photo : Secours Mag

3 259 personnes ont trouvé la mort l'an dernier sur les routes métropolitaines. Un chiffre dont s'est réjoui le Premier ministre, Edouard Philippe ce lundi 28 janvier. A juste titre puisque ce sont pas moins de 189 personnes qui ont été "sauvées" par rapport à 2017, soit une diminution de 5,5 %. Une baisse qui s'inscrit dans un contexte particulier : depuis 2013, la France restait sur trois années consécutives de hausse entre 2014 et 2016, suivie d'une quasi-stagnation en 2017. Le chef du gouvernement ne peut que se réjouir de ces résultats "historiques" (le précédent record datait de 2013 avec 3 268 décès) qui semblent valider, du moins à court terme, l'abaissement à 80km/h de la vitesse sur près de 400 000 km de routes secondaires. Ces bons chiffres de la sécurité routière doivent néanmoins être nuancés puisqu'au total, 3 503 personnes ont perdu la vie sur les routes françaises, avec 244 décès en Outre-mer. Des chiffres qui ne mettront certainement pas fin au débat sur la question des 80km/h.