News

Séisme : plus de 400 morts en Iran et Irak


Un séisme d'une magnitude de 7,3 sur l'échelle de Richter a fait plus de 400 morts à la frontière Irano-Irakienne.

Crédit photo : (c)DR

Le bilan est lourd, et peut-être n’est-il pas encore définitif à l’heure où nous écrivons ces lignes. Plus de 400 personnes sont mortes des suites d’un séisme de magnitude 7,3 sur l’échelle de Richter. L’épicentre, situé à proximité de la frontière irano-irakienne, à une cinquantaine de kilomètres au nord de la ville de Sarpol-e Zahab, a engendré des ondes provoquant de très graves dégâts dans les deux pays, et faisant plusieurs milliers de blessés et de sinistrés. Ce tremblement de terre est considéré pour l’heure comme le plus meurtrier de l’année dans le monde. Plusieurs centaines de secousses auraient été ressenties après le séisme, dont des dizaines d’une magnitude supérieure à 4.

Le Croissant Rouge Iranien, ainsi que l’armée, ont déployé leurs forces et leur matériel ainsi que de nombreux vecteurs d’évacuation pour prendre en charge les blessés. Comme toujours dans ce type de catastrophes naturelles, l’accès aux victimes est très compliqué. La plupart des routes sont coupées et ne permettent pas aux véhicules terrestres d’approcher. Les vecteurs aériens restent alors les meilleurs outils d’évacuation. Berlin et les Nations Unis ont proposé leur aide en cas de besoin.