News

Sapeurs-pompiers : la caméra mobile contre les agressions


Le 30 juillet, la proposition de loi permettant aux sapeurs-pompiers d'utiliser des caméras mobiles dans le cadre de leurs interventions, a été adoptée. Objectif : prévenir et réduire les agressions.

Le déclenchement d'un enregistrement ne devra intervenir dans le cadre d'une intervention à caractère médical.
Crédit photo : Secours Mag

Le 30 juillet dernier, la proposition de loi relative à l'harmonisation de l'utilisation des caméras mobiles par les autorités de sécurité publique (voir l'article) a été votée à l'unanimité par le Parlement. Celle-ci prévoit, à titre expérimental, de permettre aux pompiers professionnels, volontaires ou militaires, de procéder à un enregistrement audiovisuel de leurs interventions. Le démarrage de la caméra pourra être enclenché lorsque se produit ou est susceptible de se produire, un incident de nature à mettre en péril leur intégrité physique. Objectif : prévenir et réduire les agressions croissantes dont les soldats du feu font l'objet.

Dans les prochains jours, et ce pendant 3 ans, ils pourront expérimenter ce dispositif jusqu'alors utiliser par la police et la gendarmerie. Rémy Chabbouh, délégué syndical Sud dans le Rhône, estime que "c'est une très bonne chose" car l'enregistrement permettrait d'apaiser les propos des interlocuteurs face caméra. Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l'Intérieur, a tenu cependant à rappeler que "certains correctifs pourront être apportés dans les meilleurs délais après le démarrage des expérimentations".