News

Un crash-test pas comme les autres


Vendredi 12 avril a eu lieu un crash-test original reproduisant un choc à 50 km entre une voiture et... une trottinette. Une façon de sensibiliser les usagers à l'heure où les trottinettes deviennent des moyens de locomotion de plus en plus utilisés en ville. Avec en corollaire une augmentation significative des accidents...

La voiture a percuté le piéton sur sa trottinette à 50 km/h
Crédit photo : (C) MMA

Une voiture circulant à 50 km/h fauche un piéton jugé sur sa trottinette électrique à une intersection en ville... Cet accident s'est déroulé le 12 avril dernier. Il s'agissait d'une simulation organisée par le groupe de mutuelle assurance MMA. Objectif : sensibiliser les usagers alors que l'utilisation de ces nouveaux moyens de locomotion se multiplient en milieu urbain. Le crash test a ainsi permis de montrer les risques encourus pour une meilleure prise de conscience des dangers de la trottinette, et de délivrer des conseils pour circuler en ville en sécurité en respectant les règles de bon sens, sous oublier de s’équiper pour se protéger et être visible. Avec une vitesse pouvant atteindre les 25 km/h, le choc en trottinette électrique peut être violent et les blessures sont parfois semblables à celles d’accidentés de la route avec des lésions graves. Selon les chiffres de la sécurité routière, 284 blessés et 5 tués à trottinettes et à rollers ont été recensés en 2017. Et depuis 2013, 1 378 accidents ont impliqué des usagers de trottinette ou de rollers. Si la prochaine loi d’orientation sur les mobilités (LOM) devrait clarifier les règles de circulation des usagers, quelques mesures de bonnes pratiques doivent être suivies (respect du code de la route et des autres usagers, non dépassement des 6 km/h sur le trottoir, adaptation de la conduite aux conditions météo, de trafic, ou encore en fonction de l'état de la chaussée, port de protections et d'un gilet de haute visibilité...).