News

Un dispositif européen d'alerte sur les rails


Le Parlement européen a voté mercredi 14 novembre la mise en place d'un dispositif européen d'alerte d'urgence en cas d'attentat ou de catastrophe naturelle.

Le 112 est le numéro unique d'appel d'urgence européen
Crédit photo : Secours Mag

Le Reverse 112 ou 112 inversé. C'est l'appelation du système européen d'alerte dont la mise en place a été votée par le Parlement européen ce mercredi 14 novembre. En cas de menace imminente, d'attentat ou de catastrophe naturelle, comme des inondations par exemple, les citoyens européens pourront être directement avertis sur leur téléphone portable en fonction de la zone dans laquelle ils se trouvent. Pour l'heure, deux technologies sont à l'étude : la diffusion cellulaire ou les SMS localisés. Les eurodéputés souhaitent laisser les États choisir le mode d’alerte entre l’utilisation d’une application mobile ou l’envoi de SMS. Un choix qui devra être débattu en France, alors que l'application SAIP a été abandonnée voici six mois, et que l'Etat s'appuie depuis sur l'utilisation des réseaux sociaux pour alerter les populations en de catastrophe de grande ampleur. Le texte doit être définitivement voté le 3 décembre. Les Etats membres auront alors un peu moins de quatre ans pour mettre en oeuvre le Reverse 112 sur leur sol.