News

Histoire d'une chaîne de survie efficiente


En veste rouge sur la photo, Christian Pradines est entouré de quelques maillons de la chaîne qui lui a sauvé la vie
Crédit photo : © Les Pompiers du Lot

C'est une histoire qui finit bien... Et démontre qu'une chaine des secours efficiente impliquant tous ses maillons est la clé pour sauver des vies. L'illustration en a été faite le 19 février dernier. Lors d'une partie de chasse sur la commune de Saint-Sulpice (46), Christian Pradines s'effondre. Un de ses compagnons, Aurélien 25 ans, se précipite. Après avoir constaté que son aîné n'a pas été touché par un projectile, le jeune homme qui a reçu une sensibilisation aux gestes qui sauvent, passe l'alerte auprès des sapeurs-pompiers. Au vu de la situation qu'il décrit, l'opérateur le guide pour effectuer un massage cardiaque. Bientôt secondé par deux autres chasseurs, Aurélien réalise les gestes de réanimation cardio pulmonaire. Les trois hommes qui se relaient sont bientôt rejoints par des sapeurs-pompiers qui prennent en main la suite des opérations : massage cardiaque, ventilation artificielle, pose du défibrillateur... Conditonnée dans un premier temps sous oxygène dans un VSAV, la victime est ensuite prise en charge par une équipe du SMUR de Figeac, puis transportée au centres hospitalier de Cahors, puis de Rangueil à Toulouse (31). Aujourd'hui, selon ses propres termes, Christian Pradines va "chaque jour un peu mieux". Après l'intervention qui lui a sauvé la vie, il est devenu "ambassadeur pour la promotion de l’apprentissage des gestes qui sauvent" lors de sessions PSC1.