News

Zoom sur… Le service sécurité incendie de Montréal


Le SIM (Service incendie de Montréal) a publié hier son rapport d’activités 2017. L’occasion d’approcher de plus près ces pompiers Nord-Américains…

Crédit photo : Sylvain Ryan

Le SIM est le plus grand service d’incendie au Québec et le deuxième au Canada. Service public, il est composé d’intervenants qualifiés pour opérer sur plusieurs types d’urgences (incendie, sauvetages, secours routier, interventions nautiques et sur glace, prévention, éducation).

En 2017, le SIM a réalisé 131 673 interventions, dont 84 867 de « premiers répondants » (comprendre des interventions visant à prodiguer des soins de base afin de stabiliser l’état des victimes). 14 pompiers ont perdu la vie cette année dans des missions de lutte contre l’incendie, soit trois de plus par rapport à 2016.

2017 a été aussi l’année de la prévention pour le SIM. De nombreuses campagnes de sensibilisation ont été orchestrées afin d’informer et d’éduquer les citoyens. Par exemple, la campagne «  Pas de mégots dans les pots », initié à l’été 2017, avait pour but d’aviser la population de l’inflammabilité de certaines matières utilisées dans les pots de fleurs (une problématique qui a quand même coûté 8,4 M$). D’autres actions de prévention sont à noter, notamment l’activité de la BAF, la brigade de l’avertisseur de fumée, qui a, en 2017, visité 120 067 résidences et a remis 4 943 avertisseurs munis d’une pile inaltérable et a installé 4 110 piles alcalines. Le terme « prévention » semble avoir une définition bien différente de la nôtre outre Atlantique…